• Accueil
  • > Recherche : ville lubumbashi

Résultats de la recherche pour ' ville lubumbashi '



Katanga : réhabilitation de la route Lubumbashi – Kasenga – Pweto

pontkasomeno.jpg

La route Lubumbashi-Kasenga, longue de près de 250 kilomètres, est en pleine réhabilitation. Déjà, 60 kilomètres qui font partie de la nationale n°1 sont asphaltés par l’entreprise chinoise CREC. Les autorités du territoire de Kasenga se disent satisfaites de l’avancée des travaux. Les bus de transport en commun couvrent quotidiennement le tronçon Kasenga-Lubumbashi, a constaté radiookapi.net.
Dès la sortie de la ville de Lubumbashi, Kasomeno, à 60 kilomètres vers le territoire de Kasenga, la route a revêtu de sa nouvelle robe. Elle a été asphaltée à ce niveau par l’entreprise chinoise CREC. Ces travaux de réhabilitation et d’asphaltage sur la nationale n°1 se poursuivent sur l’axe Lubumbashi-Kilwa-Pweto. C’est un projet financé par la Banque mondiale.Du côté de Kasenga, le tronçon compris entre le village Kasomeno et ce territoire, soit une distance de 147 kilomètres, est en terre battue. Ici, les travaux de réhabilitation sont exécutés par l’Office des routes, sur financement du gouvernement provincial du Katanga. Sur ce tronçon, les travaux ont atteint 120 kilomètres.

Les 25 derniers kilomètres vers Kasenga constituent encore un calvaire pour les conducteurs de véhicules. La route est couverte d’herbes et de plusieurs nids de poule. L’administrateur du territoire de Kasenga se réjouit tout de même de l’avancement des travaux, car, dit-il, son entité est désenclavée. Des bus font désormais le transport entre Lubumbashi et Kasenga.

Source : radiookapi.net

Lubumbashi : Une morgue moderne construite dans la commune Kenya et Une nouvelle station sismique en service au Katanga.

morguelacommunekenya.jpgstationsismiquelubumbashi.jpg 

C’est une morgue moderne, don de Moise Katumbi que vient de beneficier la population de la commune Kenya.
Localisée dans l’enceinte de l’hôpital de reférence de cette commune, la morgue est équipée d’une salle de nettoyage des corps avec de l’eau courante, d’une capacité de 6 corps, le tout dans un batiment construit et peint de manière correcte.
Ce geste intervient dans un contexte de sauvetage pour la commune Kenya ne disposant pas des morgues depuis son existence. C’est Miriam Katumbi accompagné de Fulbert Shimbi, chargé des oeuvres sociales de l’honorable Moise Katumbi Chapwe qui ont inauguré la morgue.

En outre, l’université de Lubumbashi vient de mettre à la disposition du Katanga une station sismique. La mise en place de cette station permettra à la province d’éviter les dégâts dû au séisme et alertes la société par des signes appropriés afin d’éviter les pertes en vies humaines à l’exemple de Kabalo en 1992. Cette station sismique sera soutenue par une deuxième en cours de construction à Pweto (ville située à plus de 400 kilomètres de Lubumbashi ); et former alors une chaine de liaison avec les stations sismisques de la Tanzanie et de la Zambie.

Source : nyota.net

SNEL : Modernisation du mode de distribution de l’électricité en R.D.Congo.

snel.jpg 

La Société nationale d’électricité (SNEL) a récemment revu à la hausse la tarification de consommation de l’énergie électrique. Cette majoration est décidée par le gouvernement à travers le ministère de l’Economie. L’Administrateur délegué général de cette société justifie cette mesure par le fait que l’énergie électrique est soumise aux règles du marché et que depuis plus de dix ans, les coûts de la fourniture électrique étaient restés inchangés.
Aussi, actuellement à Kinshasa, la Société nationale d’électricité met en place un nouveau mode de distribution du courant électrique dans la ville de Kinshasa. Depuis jeudi dernier, elle installe des compteurs dans quelques quartiers de la capitale, notamment la Cité verte, Mont fleuri, le quartier GB. D’après l’ADG de la Snel joint au téléphone, ces compteurs permettent de fournir de l’énergie seulement aux abonnés en règle de paiement, mais aussi d’éviter le gaspillage de l’énergie électrique.

Espérons que cette majoration des prix et cette modernité permettront à cette entreprise publique de remplir sa mission; le transport et la distribution de l’électricité à ses abonnés.

La nouvelle approche est simple, accessible à tous et présente de nombreux avantages. Dès ce lundi 29 juin, des équipes des journaliers formés sillonneront les rues des quartiers ciblés. Ils feront le porte à porte pour identifier chaque point alimenté, chaque client et voir l’état de sa logette, ce qu’elle contient en vue de répondre à la demande de compteur. Une fois tous ces éléments réunis, la Snel procédera à l’installation proprement dite des compteurs à prépaiement. L’utilisation de ce compteur sera simple.

Il suffira au client d’acheter une carte contenant un code. Le code est introduit dans le clavier du compteur qui affichera le nombre de kilowatt/heure qu’il a acheté. Le clavier indiquera immédiatement qu’il y a du courant ainsi que l’énergie consommée quotidiennement. Quant à la tarification, c’est-à-dire la fixation du prix du kilowatt, elle sera décidée après concertation des experts des ministères de l’Energie, des Finances, du Budget ainsi que de la Snel en tenant compte du niveau social du consommateur.Ce système de gestion des compteurs à prépaiement va être implanté dans les villes de Kinshasa et de Lubumbashi puis s’étendra après quelques temps sur toute la République. La Snel a mûri ce projet qui se réalisera en partenariat avec la firme sud-africaine Connect Africa Technologies (PTY) Ltd, représentée au Congo par M. Nicolas Tsasa.

Source : digitalcongo.net

Kinshasa, ville des rumeurs : Moïse Katumbi la nouvelle cible des acteurs politiques impopulaires.

moisekatumbie.png

Moïse Katumbi Chapwe, gouverneur du Katanga, ne cessera pas de sitôt d’être la cible des acteurs politiques en mal de positionnement. Tout est mis en œuvre pour le faire descendre de son piédestal où il se maintient depuis sa double élection au suffrage universel. La plus ridicule de ces suspicions est celle relative au détournement des fonds collectés à Lubumbashi l’année passée en faveur des déplacés de Goma. Mise au parfum de cette rumeur indigeste, la FEC-Katanga, grande contributrice de ladite collecte des fonds, se dit indignée et lave le gouverneur Moïse Katumbi de tout soupçon.
Une folle rumeur circule à Kinshasa depuis quelques jours sur un éventuel détournement des fonds et autres biens collectés en faveur des déplacés de guerre basés à Goma, dans le Nord-Kivu. Selon cette affabulation, le gouverneur de la province du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, serait pointé du doigt.
Joint au téléphone par notre rédaction, l’incriminé s’est réservé de tout commentaire. Toutefois, il a demandé de poser la question aux contributeurs, représentés par la FEC/Katanga ou, au besoin, à la Fondation Laurent-Désiré Kabila, en sa qualité de structure chargée de la coordination de toutes aides destinées aux déplacés de guerre et autres sinistrés de la ville de Goma.
« La FEC/Katanga est profondément indignée par cette rumeur qui révèle l’intention manifeste de leurs auteurs de vouloir porter un grand coup sur l’honneur et la dignité d’une personnalité publique, en l’occurrence le gouverneur du Katanga, représentant du chef de l’Etat dans cette province », a fait savoir une source de la FEC/Katanga ayant requis l’anonymat. Selon elle, si quelqu’un devrait se plaindre du détournement ou de la destination inconnue prise par les fonds collectés, ce serait en premier lieu les opérateurs économiques katangais : « Ce sont eux qui ont mis la main à la poche après avoir été sensibilisés par le gouverneur Moïse Katumbi ».
Et d’ajouter : « N’oubliez pas que le gouverneur du Katanga est un grand opérateur économique et, à ce double titre, il a contribué pour au moins le tiers de la collecte ». Pour le reste, c’est un tissu de mensonges et de suspicions, jusqu’aux plus rocambolesques, insiste-t-il en affirmant que la FEC/Katanga ne croit pas en ce détournement dont on fait tant de bruit dans la capitale. A son avis, à moins qu’on lui démontre le contraire, les fonds collectés à Lubumbashi doivent loger dans un compte dans une banque.
Ainsi, la FEC/Katanga reste convaincue qu’« on est en train de débiter des accusations gratuites, des contrevérités, des suspicions rocambolesques ».
Dans la capitale du cuivre, c’est l’émoi qui étreint les Katangais. Ceux-ci n’en reviennent pas de même que tous les Congolais qui en savent un bout sur la magnanimité légendaire du président-sponsor du T.P. Mazembe envers les nécessiteux et les laissés-pour-compte.
Pareilles rumeurs ne peuvent être distillées que par des détracteurs aux méthodes révolues. Ils usent des canaux démodés et inappropriés pour régler des comptes aux adversaires politiques qu’ils ne peuvent pas affronter selon les règles démocratiques.
« Moïse Katumbi, détourner des fonds destinés aux déplacés ? C’est tout simplement le monde à l’envers », s’est écriée Mme Rumb. « C’est scandaleux que l’on soit amené à trainer dans la boue une personnalité qui a montré son attachement aux valeurs humaines et fait de temps en temps preuve de grand cœur », a-t-elle ajouté.
Elle n’a pas manqué de qualifier cette médisance de pure mauvaise foi. Sa conclusion étant que « le Congolais est, pour ses compatriotes, un loup ».
 

COUP D’EPEE DANS L’EAU

Il est vrai que les déplacés du Nord-Kivu ont le droit de connaître la vérité sur la destination prise par les fonds collectés à Lubumbashi, au Katanga, en leur faveur. Mais, que des acteurs politiques obscurs s’en servent pour porter de fâcheux coups au bas de la ceinture à Moïse Katumbi, il y a problème d’éthique politique.
« C’est une pilule pas facile à faire avaler aux populations de cette ville qui n’ont pas du tout la mémoire courte concernant le grand cœur de Moïse Katumbi », a dit pour sa part un proche du gouverneur. « Comment peut-on imaginer qu’une personnalité comme Moïse Katumbi qui n’a jamais lésiné sur les moyens pour venir en aide à ses compatriotes de toutes les provinces puisse se faire hara-kiri en gardant par devers lui une collecte qu’il a lui-même initiée ? », s’est-il interrogé. Il estime que ce serait faire prendre aux Congolais des vessies pour des lanternes.
Interprétant les dessous des cartes de cette rumeur, il laissé entendre : « En mal de positionnement, les adversaires politiques de Moïse Katumbi ont frappé un coup d’épée dans l’eau. La cote de popularité du président –sponsor du T.P. Mazembe ne pourra jamais être entamée par des banalités de bas étage ».

Source : lepotentiel.com

Transport aérien : un aéroport en construction à Pweto.

pwetocentreville.jpg

Le territoire de Pweto, à plus ou moins 300 kilomètres de Lubumbashi, au Katanga, sera bientôt doté d’un aéroport moderne. L’ouvrage est financé par le gouvernement central, selon l’administrateur du territoire, et exécuté par EQUIEM, une compagnie sud-africaine.
Les travaux ont déjà commencé et consistent en la construction d’une piste de 2 000 mètres, de deux salles d’attente de type moderne et d’un restaurant. Cette piste aura la capacité d’accueillir des gros porteurs, a indiqué Philippe Le maire, l’ingénieur conducteur des travaux. C’est le site de Muteta, situé à dix kilomètres de Pweto qui été choisi.

Plus de 100 ouvriers y sont à l’œuvre depuis deux jours. Ils sont en train de débroussailler et d’aplanir le terrain. Les travaux vont durer trois mois, selon l’ingénieur conducteur. Il est prévu, en outre, la construction d’une dizaine de maisons pour les agents de la Régie des voies aériennes (RVA).La cité de Pweto dispose actuellement d’un aérodrome qui ne reçoit que des petits porteurs.

Signalons que Pweto est un territoire situé dans la province du Katanga district du haut Katanga. Il couvre une superficie de 20 012 km2 avec une population estimée à 501 234 habitants (Données recueillies auprès de l’administration du territoire de Pweto à l’issue d’un recensement effectué en janvier 2008).

Source : radiookapi.net

1...34567

Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

lifestyle |
Le Blogidien |
le charl'is |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien