Résultats de la recherche pour ' roi albert '

Les entrepreneurs belges disposés à participer à la reconstruction de la RDC

jkkalbert2.jpg

Quelque 80 entrepreneurs belges bruxellois et wallons conduits par le ministre de l’Economie, de l’Emploi, du Commerce extérieur et de la Recherche scientifique de la région de Wallonie-Bruxelles prospectent auprès des pairs congolais des marchés d’investissements dans le cadre du programme de la reconstruction de la RDC.

L’hôtel Memling a servi de ca­dre le lundi 15 novem­bre 2010 au démarrage officiel des échanges d’une part, entre des entrepreneurs belges et leurs collègues de la RDC et d’autre part avec des décideurs congo­lais. Ces entrepreneurs bruxellois et wallons au nombre de 80. Ils ont à leur tête le ministre bruxellois de l’Econo­mie, de l’Emploi, du Commerce Extérieur et de la Recherche Scien­tifique.

Benoît Cerexhe avait à ses côtés le ministre des Affaires Foncières Maj Kisimba qui représentait son collègue du Plan empêché. Du 15 au 16 novembre 2010, les opérateurs économiques congo­lais répartis dans des secteurs précis vont expliquer à leurs collè­gues ce qu’ils attendent d’eux.

Les Belges diront à leur tour ce qu’ils peu­vent leur apporter… En­fin, les deux parties dis­cuteront des modalités de financement de diffé­rents projets. La mission économique et commer­ciale belge est attendue à Lubumbashi, ce mer­credi. Et le va refaire le même exercice avec les opérateurs miniers ins­tallés au Katanga. Construction, Energie, Environnement, Eau; Transport, Mines et Fournisseurs des Indus­tries, Emploi, formation et matériels didacti­ques…. sont les sec­teurs de prédilection des entrepreneurs bruxellois et wallons en visite en RDC.

Réalisme et franchise

Appelé à parler de l’état actuel des relations belgo-congolaises, l’am­bassadeur belge Dominique Struye a dit qu’elles ont été marquées par des soubre­sauts et des froideurs, « on va essayer de les normaliser. Elles sont entrées dans une nouvelle phase ». Il est revenu sur les grandes lignes des engage­ments pris entre les premiers ministres belges et congolais en date du 24 janvier 2009.

Les deux parties s’étaient convenues à l’époque d’avoir toujours un dia­logue franc et permanent. Et s’il y a des difficultés, on de­vrait dialoguer en respectant les institutions de chaque pays. Et cela dans un esprit d’égalité et de d’amitié. Par ailleurs, les deux hommes d’Etat avaient pris l’engagement d’intensifier la coopéra­tion entre leurs deux pays. Le diplomate belge a demandé à ses concitoyens présents dans la salle d’avoir toujours à l’esprit ces préoc­cupations. Il a indiqué que les Congolais ont pris conscien­ce des efforts réalisés par la ­Belgique en RDC.

La récente visite du souve­rain belge en terre congolai­se est le signe de la recon­naissance de la grandeur du Congo-Kinshasa. Quant aux axes prin­cipaux de la coopération en­tre les deux pays, Bruxelles met surtout l’accent sur la sécurité, la démocratisation et les droits de l’homme ainsi que la bonne gouvernance, a-t-il souligné. Effleurant le volet relatif au climat des affaires, il a fait état de la ruée des investisseurs chinois et autres vers la RDC. Pourtant, on dit que ce domaine ne se porte pas bien. Les bel­ges sont frileux. Les congolais aimeraient les voir affluer chez eux.

Source:digitalcongo.net

Le roi Albert II attendu à Kinshasa pour le Cinquantenaire de l’indépendance de la RDC

dyn004original465613pjpeg26124273937331da4dfabaa14744436023ebedc.jpg

C’est confirmé officiellement ! Le Roi des belges Albert II viendra en juin prochain en République démocratique du Congo pour prendre part à la commémoration du Cinquantenaire de l’indépendance nationale. L’annonce en a été faite mercredi matin à l’issue du conseil des ministres restreint du gouvernement belge qui s’est tenu à Bruxelles. Selon l’agence Belga, un certain nombre de modalités restent à définir en vue de la concrétisation de cette mission. Les observateurs notent que ces dispositions pourraient être liées aux us protocolaires. On annonce, d’autre part, que les modalités pratiques vont désormais être étudiées par les composantes de la majorité en Belgique, en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et le Palais royal. La composition de la délégation devant accompagner le souverain belge compte parmi celles-ci. C’est une question qu’il faudra notamment régler. Raison pour laquelle le vice-Premier ministre, Didier Renders pense, à juste titre, qu’il fallait une « délégation raisonnable » pour ne pas donner le sentiment que la Belgique ait conservé avec le Congo des « liens de type coloniaux ». L’accord qui se dégage sur l’essentiel banalise, à coup sûr, l’accessoire.

En Belgique, la nécessité du déplacement du Roi Albert II ne souffre d’aucun commentaire. Le ministre belge des Affaires étrangères, Steven Vanackere est, lui, préoccupé par l’organisation de cette visite dans le cadre, a-t-il indiqué, d’ « une relation sereine, respectueuse et ouverte » entre Belges et Congolais. Très attachés depuis longtemps à la matérialisation de cette mission du souverain belge de se rendre en juin à Kinshasa, le Ps et le Cdh ainsi que le Cd-v en sortent certainement ragaillardis. Quant au Mr qui a constamment estimé que cette visite est opportune, il trouve sa profession de foi honorée puisqu’outre ce soutien, il insiste sur l’importance de l’assortir d’un message politique clair de la Belgique. A ce sujet, le ministre de la Coopération, Charles Michel (Mr), a indiqué hier la volonté libérale d’insister sur le progrès à réaliser en matière de « gouvernance », de « lutte contre la corruption », et de « droits de l’homme ». Laurette Onkelinx(Ps), vice-Première ministre, qui a séjourné en février dernier en Rdc, estime qu’il y a la nécessité que la Belgique aille à Kinshasa porteuse d’un message « favorable à la population » congolaise.

Le son discordant venait bien sûr de l’Open Vld qui conseillait la « prudence », malgré tout le vice-premier ministre, Guy Vanhengel souligne qu’il était « difficile » pour la Belgique de « refuser » une telle visite vu le nombre des pays qui seront invités au Cinquantenaire de l’indépendance du Congo. La nuance atténue sans doute une réaction diluée par la prise de position de la majorité.

Le temps des retrouvailles

Avec l’acceptation de la venue du Roi des Belges en Rd Congo dont l’annonce de l’invitation a été faite le 19 janvier par le président Joseph Kabila Kabange, il y a lieu de reconnaitre que c’est une étape importante qui vient d’être marquée dans les relations belgo-congolaises, de ces derniers mois, caractérisées par un renforcement accru. Le vrai-faux débat qui était entretenu autour de cette visite royale tant en Belgique que dans les milieux de la diaspora congolaise est désormais sans objet. Dans les milieux politiques congolais, la nouvelle est accueillie avec un sentiment de sympathie d’autant plus que les liens séculaires unissant la Belgique à la Rd Congo sont inaliénables.

Il est évident que la prochaine visite du Roi Albert II dans la capitale congolaise renforcera davantage les relations privilégiées entretenues entre les deux pays à l’aube de la cinquante-et-unième année de l’accession de la Rdc à la souveraineté nationale. Elle inaugurera aussi le temps des retrouvailles après la dernière visite royale effectuée en 1985 par le Roi Baudouin à l’époque de Mobutu tandis que la dernière rencontre Albert II-Joseph Kabila remonte au 22 février 2003 à Bruxelles. C’est autant un devoir de mémoire que le Roi des Belges puisse se rendre dans l’ancienne colonie, cinquante après l’indépendance et aussi une victoire diplomatique certaine pour le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila qui n’a nullement lésiné sur les moyens pour recoller les morceaux en dépit de quelques malheureuses scènes de ménage provoquées par des « diplomates zelés».

Source:nyota.net


Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

mai 2018
L Ma Me J V S D
« oct    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

lifestyle |
Le Blogidien |
ewondo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien