Archives pour la catégorie STARS



Football : Excellente entrée du TP Mazembe face à Heartland FC (2-0) en quart de final de Champion’s League.

tpmazembe.jpg

Les corbeaux du Tout puissant Mazembe ont effectué une excellente entrée en quarts de finale de la ligue des champions d’Afrique hier dimanche 19 juillet en battant Heartland FC du Nigeria par 2-0. Les deux buts ont été marqués en deuxième période respectivement par Mputu Mabi et Kaluyituka Dioko.
Le match dominé de bout en bout par Mazembe devait enregistrer un plus grand score n’eut été les maladresses et la précipitation des attaquants en première période. Car, à la suite d’un premier but raté par le feu follet zambien Given Singuluma, trois autres bonnes occasions de but ont été loupées.
Au retour des citrons, les poulains de l’entraîneur Diego Garzitto seront plus posés et le marquoir bientôt actionné par le capitaine Mputu(48e) puis l’un des buteurs maison, Kaluyutika (78e) qui venait de rentrer à peine sur le terrain.
Malheureusement, les Nigérians ne changeront pas grande chose à leur jeu où les bons lancements du milieu ne trouveront pas de finisseur en pointe. La ligne défensive de Mazembe était trop solide pour les attaquants rouge et blanc de Heartland. Le gardien Robert Kidiaba de Mazembe passera ainsi un après-midi paisible.
Mais, que personne ne s’y trompe. Avec un changement de tactique, Heartland Fc peut faire mal au match retour.
Pour le moment, les corbeaux doivent serrer les dents pour le match du 1er août contre Etoile sportive du Sahel. Cette formation battue en déplacement au Zimbabwe par Monomotapa Fc sur le score de 2-1 tentera certainement de se venger et aussi de sauver son honneur à domicile. Les buts de Monomotapa sont l’œuvre de Daniel Kamungenga (2e) et Darryl Nyanadro (56e) tandis que l’unique œuvre tunisienne est signée Ahmed Akaichi (50e).
Dans le groupe A, le duel soudano-soudanais entre El Merreikh et Al Hilal à Omdurman s’est soldé par un nul blanc de zéro but partout. Tandis que la rencontre entre Zesco Utd de la Zambie et Kano Pillars du Nigeria s’est soldé par un nul d’un but partout. Kawandi avait marqué le premier pour Kano avant que Chukwu ne vienne remettre la pendule à l’heure à la 77e minute de la partie.
 

Source : nyota.net

Musique : Intreview exclusive de Barbara Kanam à l’occasion de la sortie de «Karibu» !.

barbara.gif

Elle est belle et jeune mais surtout, talentueuse. Barbara Kanam, interprète du titre à succès «Bibi Madeleine», accorde un entretien exclusif à Gaboneco.com, à l’occasion de la sortie de son 3ème opus «Karibu», successeur de «Téti». L’artiste effectue son retour après cinq années d’absence. Barbara Kanam, chanteuse d’origine Katangaise et congolaise, fait ses armes en interprétant les répertoires d’artistes internationaux. En 1991, en séjour en Afrique du sud, elle intègre un grand orchestre «Dévotion» et suit des cours de guitare ; un choix judicieux puisque la maîtrise de cet instrument lui permettra de lancer véritablement sa carrière en composant un répertoire de morceaux acoustique. Ainsi commence une carrière qui prendra son envol. Elle participe à la tournée «One Woman Acoustic Show» en Afrique centrale en 1993 et sort son premier album « Mokili», en 1999. En 2004, s’ensuit un deuxième effort : «Téti».

Elle prend alors le recul par rapport à sa carrière qui démarre en trombe et met cinq ans à composer «Karibu», qui se veut être son nouveau chef d’œuvre. A cette occasion, la chanteuse se confie à Gaboneco.com :

 - Barbara Kanam, bonjour à vous et, vous nous revenez après cinq ans de silence. La raison ?

Bonjour à tous les internautes. Je reviens après 5 ans simplement, parce que après le succès de «Bibi Madeleine», je ne pouvais pas me permettre de mettre sur le marché un album en dessous. Je ne cours pas après le temps et ne fais la course avec personne. Ce que je veux avant tout, c’est un album de qualité, à la hauteur de la diva que je suis et une oeuvre qui puisse plaire…

- «Karibu», votre nouvel album, signifie bienvenue en swahili, langue que vous parlez très bien puisque originaire de la RDC. A qui la souhaitez-vous cette bienvenue ? 

A mon public, à l’Afrique, au monde, à tous les amoureux de la musique…L’hospitalité est propre à notre culture et la nécessité aujourd’hui est de garder nos valeurs, notre identité.

- Barbara K., c’est une voix que les mélomanes découvrent sur le plan international en 2003 avec «Bibi Madeleine», qui marchera autant en Afrique que dans l’Hexagone. Pour la réalisation de «Karibu», vous avez décidé de changer en partie votre équipe. Pourquoi ?

Ce qui a changé, c’est l’organisation, je suis producteur a 100 %, j’ai créée mon propre label KANAM MUSIC, je travaille en collaboration avec Kiki Touré et j’ai fait appel à des musiciens comme Olivier Tshimanga, Maika Munan,Popolipo, Awilo longomba a participé a la réalisation de certains titres comme «Reponds-moi». L’album contient un featuring avec fally Ipupa.

- Depuis «Dévotion», l’orchestre au sein duquel vous avez démarrez votre carrière, quel bilan faites-vous de votre carrière qui a bel et pris son envol ? 

 Satisfaite en partie mais, toujours en quête de faire mieux ! L’Afrique et les africains me le rendent bien. Je remercie Dieu pour cette grâce.

- Pensez-vous avoir atteint le niveau que vous vous êtes fixée en entrant dans le monde de la musique ? Sinon, que vous manque- t’il aujourd’hui pour y parvenir ?

Dans ce métier contrairement a d’autres, ce n’est jamais un acquis ! Tout évolue, ça va très vite et il faut beaucoup de moyens pour parvenir a se faire entendre. J’ai travaillé dans des conditions pas toujours facile, j’ai eu des moments de découragement parce que vivre de la musique, n’est pas donné à tous mais, je pense avoir eu beaucoup de chance d’être vite monté au plan international avec deux albums seulement. Aujourd’hui, mon souhait est d’avoir une structure et les moyens qui me permettront d’être présente dans le monde entier et vendre des millions de disques ! «I have a dream too»…

- Au début de l’an 2000, vous sortez «Mokoli» et «Téti» puis ce mois, «Karibu». On constate, que vous tenez à donner à vos albums, des titres purement africains, malgré les nouvelles couleurs apportées au dernier effort. Quelle importance accordez-vous à vos racines et à votre culture Barbara Kanam ?

Une personne sans racine, sans identité, est une personne inexistante. Je suis avant tout, une ambassadrice de ma culture, celle de mon pays et de mon continent. Je veux rester originale mais en harmonie avec mon temps. Le monde doit savoir d’ou je viens. C’est ça, ma vraie richesse.

- Et par rapport au choix de vos chansons ?

J’écris, compose par rapport à mes propres expériences et aux émotions que je ressens. Cette fois, j’ai mis en avant ma féminité, je suis plus sentimentale qu’auparavant.

-Un peu plus femme ?

Je parle beaucoup d’amour, de respect, de paix et de courage, c’est ce que je souhaite à chacun d’entre nous surtout pour notre continent face à toutes ces guerres et leurs conséquences dramatiques, la femme se retrouve le plus souvent fragilisée. Il faut redonner confiance, je suis une femme africaine et j’assume mon africanité.

- Côté cour, côté jardin, Barbara K., désormais célibataire ?

Jardin secret…priorité mon fils, ma carrière. Peut être dans le futur…  Cette question ne pouvait pas ne pas apparaître.

Vos nouvelles relations avec Awilo Longomba qui collabore tout de même après votre séparation, à votre nouvel album ?

Il reste un ami, un de mes meilleurs conseillers, j’ai beaucoup d’admiration pour lui.

- Vos projets musicaux dans l’immédiat ?

Promotiom de l’album «Karibu», concerts dans toute l’Afrique et certainement, l’Olympia l’année prochaine.

- Internet est désormais incontournable. Que pensez-vous de cet outil informatique ?

C’est devenu important pour la promotion mais juste le souci pour le téléchargement illégal des chansons. 

 - Un message à l’endroit de vos fans ?

Grand merci ! Je souhaite que chacun d’entre nous soit un jardin d’amour pour l’être le plus cher, sa famille, ses enfants, pour son pays, pour le monde!!! Il y aurait ainsi moins de guerres, de haine…Mon jardin d’amour c’est vous !

Source : gabobeco.com

La Fifa confirme le transfert de Singuluma chez Le Tout Puissant Mazembe.

singuluma2.jpg

Aucun doute n’est autorisé sur le transfert du zambien Given Singuluma au Tout-puissant Mazembe de Lubumbashi. La Fifa vient de transmettre à la Fecofa un certificat international de transfert de ce sociétaire de Zanaco FC de Zambie, un document daté du 29 mai 2009.
Le meilleur buteur du Chan 2009 va donc évoluer pendant 5 ans au sein du Tp Mazembe. Selon Kitengye Kinkumba, le manager général et directeur sportif des noir et blanc, le contrat prévoit une évaluation tous les deux ans.
Il convient de signaler que l’équipe chère au président Moïse Katumbi avait raflé le marché de ce joueur à une équipe du Finland. Cette équipe exigera d’ailleurs au joueur de rembourser une somme d’environ 19.000 euros qu’elle avait dépensé pour les frais de séjour de Singuluma en Europe pour y effectuer des tests.
Ce joueur aurait jugé plus intéressante les propositions du TP Mazembe. Et, après un court séjour à Lubumbashi, il a regagné son pays pour la préparation du match des éliminatoires Can/Cm 2010 contre l’Algérie (perdu par 2-0). Il arrive en principe ce lundi pour débuter ses entraînements. Et, certainement voyager au Soudan où Mazembe joue la coupe de la Cecafa qui commence le 30 juin.

Source : nyota.net

MUSIQUE : Phénomène « Mabanga », Quid ? pour l’avenir de la musique congolaise.

ndombolo.jpg

S’offrir le CD du dernier album sur le marché est un luxe que ne peuvent s’offrir la majorité des congolais, occupés à se débrouiller pour trouver de quoi se remplir le ventre au quotidien.L’art et la musique ne sont pas épargnés par la crise multiforme qui sévit en RDC. Comme tous les congolais, les musiciens sont obligés de se débrouiller pour survivre. Parmi les astuces bien congolaises trouvées par les artistes pour survivre à la crise, les « Mabanga », traduction en lingala de cailloux qui sont en fait des dédicaces.

Le phénomène n’est pas récent mais prend de l’ampleur au fil des années. Dans les traditions africaines, il est d’usage de citer, entre les vers et es strophes, les noms de ses intimes, ou encore des femmes, sources d’inspiration pour l’artiste.Au fil des années, les dédicaces se sont étendus aux mécènes, ces hommes riches hommes qui soutiennent les artistes en échange de publicité dans les chansons. A ce jour les « Mabanga » se sont démocratisés se sont ouverts à qui veut payer. Quelques billets de banque et en échange, son nom se retrouve dans une chanson à succès. Cerise sur le gâteau, une petite mention élogieuse est prévue pour ceux qui mettent le plus gros paquet. « Homme fort, Bill Gates congolais, patron des patrons… » L’imagination est à la taille même de ces artistes reconnus comme ambassadeurs de la culture congolaise au delà des frontières nationales.

A ce jour, il n’est pas surprenant de retrouver une centaine de noms cités dans une seule et même chanson. L’usage des dédicaces dans la musique ne semble déranger personne et même les politiciens congolais se prêtent au jeu. Ministres, parlementaires et autres personnalités politiques qui ont besoin d’un peu de publicité se tournent vers les musiciens et voient ainsi leurs noms, mêlés à ceux des nombreux messieurs tout le monde prêts à payer pour bénéficier de publicité.

Source : congoblog.net

STARS DE LA MODE

katy perryKatyphtosgallery21.jpgLilyisabel.jpgIsabelphtosgallery42.jpgJessi

1...45678

Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

août 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

lifestyle |
Le Blogidien |
ewondo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien