Archives pour la catégorie STARS

Football: TP Mazembe dans le Panthéon du Football Mondial; Club de Légende !

Football: TP Mazembe dans le Panthéon du Football Mondial; Club de Légende ! dans INFRASTRUCTURES T.P.-MAZEMBE-DE-LSHI-150x99Malgré un terne bilan international au cours des 40 dernières années, la République Démocratique du Congo peut se targuer de posséder l’un des joyaux les plus étincelants du continent africain : le Tout Puissant Mazembe. Basé dans la province minière de Katanga, ce club fascinant a remporté quatre Ligues des champions de la CAF. Seuls Al Ahly et Zamalek comptent autant de couronnes continentales.

Naissance d’une institution
Fondé en 1939 par des missionnaires bénédictins d’Elisabethville, nom donné à Lubumbashi par les colons belges, le club est d’abord baptisé FC Saint-Georges, avant d’être renommé Saint-Paul FC en 1944. Quelques années plus tard, les missionnaires abandonnent la gestion du club, qui prend la dénomination du FC Englebert en référence à son sponsor, une marque de pneumatiques. Vêtus d’une tunique aux rayures noires et blanches et réputés pour leur rage de vaincre, les joueurs ne tardent pas à être surnommés les Mazembe, ce qui signifie « corbeaux » en kiswahili.

Il leur faut pourtant attendre l’indépendance du Zaïre, en 1960, pour décrocher leur premier championnat : l’événement a lieu en 1966, avec en prime une coupe nationale et une coupe du Katanga, le tout sans la moindre défaite. Cette performance historique vaut au club un nouveau qualificatif : Tout Puissant. Les dirigeants optent pour une synthèse des différentes appellations et adoptent le nom qui mènera le club au firmament : le TP Mazembe Englebert.

La légende en marche
L’équipe de 1966 est un véritable rouleau compresseur qui, la saison suivante, rafle l’une des premières éditions de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions, battant les Ghanéens d’Asante Kotoko sur tapis vert en finale après deux matches nuls. En 1968, elle récidive, dominant cette fois les Togolais de l’Étoile Filante de Lomé sur un score de 6:4 en cumulé, après une démonstration 5:0 en finale aller.

Emmené par Pierre Kalala dit le Bombardier, le plus grand footballeur de l’histoire de la RD Congo, le TP Mazembe échoue en finale lors des deux saisons suivantes. En 1969, les Égyptiens d’Ismaily disposent des Corbeaux 3:1 au deuxième acte après un nul 2:2, et en 1970, Asante Kotoko prend sa revanche en allant les surprendre 2:1 chez eux à la suite d’un nul 1:1 à Kumasi. Au match retour, l’ailier vedette Martin Tshinabu manque le penalty qui aurait pu offrir un troisième titre continental au TP Mazembe, alors même que l’on commençait à parler du club comme du « Real Madrid africain ».

Le TP Mazembe Englebert est demeuré la seule équipe à avoir conservé son titre de champion d’Afrique, jusqu’au doublé d’Enyimba en 2004. Les Corbeaux sont également restés la seule formation à avoir atteint quatre finales successives de Coupe d’Afrique des Clubs Champions, avant que les Égyptiens d’Al Ahly n’égalent cette performance entre 2005 et 2008. Le club a aussi été un précieux vivier de talents pour l’équipe nationale, lauréate de deux Coupes d’Afrique des Nations de la CAF en 1968 et 1974 et qualifiée pour la Coupe du Monde de la FIFA 1974™.

Aujourd’hui
Hormis une Coupe d’Afrique des Vainqueurs de Coupe en 1980, le TP Mazembe a longtemps disparu de la scène continentale pour revenir en force ces dernières années. L’entrepreneur et homme politique Moise Katumbi, devenu un fanatique du club, a largement contribué à cette renaissance grâce à son soutien moral et financier. Misant en priorité sur les talents locaux, le Tout Puissant a connu une montée en régime tout au long des années 2000, pour finalement renouer avec la gloire.

Après avoir atteint une seule fois les demi-finales de la compétition en 37 ans, les Corbeaux ont retrouvé les sommets en remportant la Ligue des champions de la CAF 2009, en battant Heartland grâce à un but à l’extérieur en finale aller. Bien décidé à prouver que ce retour en grâce n’avait rien d’un coup de chance, le TP Mazembe est devenu la première formation africaine à réaliser deux fois le doublé, battant aisément l’Espérance Sportive de Tunis 6:1 en cumulé en finale de l’édition 2010.

Mais les fans n’étaient pas au bout de leurs surprises. Lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2009, le TP Mazembe est devenu la première équipe d’Afrique subsaharienne à participer à la compétition, sans toutefois se montrer très convaincante sur le terrain. L’année suivante, les Congolais ont sorti le champion d’Amérique du Nord, Pachuca, puis les Brésiliens de l’Internacional en demi-finale (2:0), devenant ainsi la première formation non européenne ou sud-américaine à atteindre la finale du tournoi. De quoi apporter une immense fierté à la RD Congo et à l’ensemble du continent africain, malgré le revers face à l’Inter Milan en finale.

À ces honneurs, les joueurs du club peuvent ajouter de nombreuses satisfactions en sélection. Avec une dizaine de Corbeaux dans l’effectif, la RD Congo a empoché en 2009 la première édition du Championnat d’Afrique des Nations de la CAF, une compétition réservée aux joueurs évoluant dans un club de leur pays. La Zambie, vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2012, recensait quant à elle cinq membres du TP Mazembe dans son groupe, Lubumbashi se trouvant à proximité de la frontière entre les deux pays.

Le stade
En avril 2010, Mazembe a entrepris de construire un nouveau stade à la hauteur de ses ambitions. Baptisé tout simplement « Nouveau Stade Mazembe », cet écrin de 18 500 places possède une pelouse artificielle et dispose de toutes les infrastructures modernes. S’il représente un pas en avant considérable, ce stade reste ancré au sein du quartier historique du club et demeure l’une des enceintes sportives les plus chaudes d’Afrique.

Source:fr.fifa.com/classicfootball/clubs

Politique: Moïse Katumbi victime de l’intolérance des Combattants à Bruxelles

Politique: Moïse Katumbi victime de l'intolérance des Combattants à Bruxelles  dans JUSTICE MOISE-KAT-130x150Trois jeunes Congolais de la diaspora, apparemment illuminés, ont tenté vendredi soir d’user des voies de fait sur la personne de Moïse Katumbi Chapwe, ci-devant gouverneur du Katanga. Le président du TP Mazembe de Lubumbashi a échappé au lynchage grâce à la vivacité de sa garde rapprochée qui a aussitôt mis en déroute les assaillants menés par un certain Jeannot Kabuya.

Les attaques contre des officiels congolais sont devenues monnaie courante en Europe. Ministres, députés et autres cadres du PPRD ou des partis de la majorité au pouvoir à Kinshasa sont la cible de prédilection des combattants de la diaspora congolaise identifiés comme proches de l’Opposition. Le vendredi 24 février 2012 à Bruxelles, c’était le tour gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe d’avoir été placé dans le collimateur de ces illuminés qui ne s’embarrassent d’aucun scrupule pour s’en prendre aux officiels congolais.

Selon une source proche du gouverneur du Katanga, trois jeunes Congolais ont surgi dans le hall de l’hôtel Hilton où étaient descendus le président du TP Mazembe et sa suite. Assurément, ces jeunes gens excités voulaient se mettre en vedette en s’attaquant à une personnalité dont la notoriété au pays et dans le monde n’est plus à redire. Mal leur en prit. Vigilante et robuste, la garde rapprochée de Moïse Katumbi a réagi promptement et mis en déroute les assaillants qui, après avoir attendu en vain un éventuel renfort, ont détalé comme des lapins.

Tout excès nuit, dit un proverbe universel. On ne peut pas s’attaquer à tout le monde et à tout moment sans raison apparente. Il y a toujours au bout le revers de la médaille. Après avoir appris la nouvelle qui était sur toutes les lèvres et a circulé sur Internet tout le week-end, beaucoup de Congolais du quartier Matonge de Bruxelles ont tout de suite exprimé leur indignation. Ils n’ont pas apprécié que l’on s’attaque à un grand sportif qui fait la fierté de la RDC et de l’Afrique. D’autant que, la veille, ils venaient d’assister à un match de football des clubs belges où évoluent d’anciens joueurs du TP Mazembe, notamment Bedi Mbenza, Patou Kabangu et Mbokani. Par ailleurs, la gestion de Moïse Katumbi à la tête de la province du Katanga reste une référence.

Au regard de l’acte posé, d’aucuns se sont demandé ce que ces jeunes gens sans foi ni loi avaient à reprocher au gouverneur élu du Katanga. Vraisemblablement, son appartenance au PPRD, parti politique phare de la majorité au pouvoir au pays. Selon des indiscrétions glanées à Bruxelles le meneur du groupe, un nommé Jeannot Kabuya, rédacteur du site Congomikili, de même que ses comparses seraient identifiés comme combattants de l’UDPS, donc de l’Opposition.

Cette énième attaque à l’encontre des officiels congolais en Europe pose un réel problème de changement de mentalité dans le chef de certains membres de la diaspora congolaise. Dans le contexte actuel de la RDC marqué par la démocratisation et le respect des libertés individuelles, ce mobile ne peut en aucun cas justifier des voies de fait sur un compatriote avec qui on ne partage pas une même couleur politique. Le droit à la différence, la liberté d’opinion et d’association ainsi que la tolérance sont garantis par la Constitution de la République.

Raison pour laquelle, Moïse Katumbi, rapportent ses proches, est très attristé par cette haine gratuite entre compatriotes Congolais. «La division et la désunion fondées sur des mobiles politiques ne peuvent pas contribuer à construire le Congo», aurait-il déclaré en faisant un appel à la diaspora congolaise de rentrer au pays et de participer aux efforts de reconstruction en cours. Il a convié les fameux combattants friands de violence et d’intolérance à s’inspirer des modèles de leurs pays d’accueil.

Source:lepotentiel.com

Politique:Augustin KATUMBA MWANKE admis dans l’Ordre des Héros Nationaux

Politique:Augustin KATUMBA MWANKE admis dans l'Ordre des Héros Nationaux dans JUSTICE AUGUSTIN-K.M.-150x112M. Augustin Katumba Mwanke, décédé dans un crash survenu dimanche dernier à l’aéroport de Kavumu à Bukavu, dans le Sud-Kivu, a été admis, par ordonnance présidentielle du 12 février 2012, dans l’ordre des « Héros nationaux »  Kabila Lumumba. Ancien gouverneur du Katanga et député national, Augustin Katumba Mwanke était l’un des proches collaborateurs du Président Joseph Kabila Kabange.Sa dépouille avait été ramenée lundi à Kinshasa où l’illustre disparu a reçu les hommages des différents corps constitués de la République et des proches,
avant d’être conduit au Katanga où il sera inhumé jeudi à Pweto, sa ville natale. Voici, in extenso, le libellé de cette ordonnance :« ORDONNANCE N° 12/001  DU 14  FEVRIER  2012  PORTANT NOMINATION DANS
L’ORDRE NATIONAL « HEROS NATIONAUX » KABILA-LUMUMBA
Le Président de la République,

Vu la Constitution, telle que modifiée par la loi n° 11/002 du 20 janvier 2011 portant révision de certains articles de la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006, spécialement en ses articles 79 alinéa 3 et 4 et 84 ;

Vu, telle que modifiée et complétée à ce jour, la loi n° 009/2002 portant création de l’Ordre national « Héros nationaux » Kabila-Lumumba, spécialement en ses articles 2, 3 et 4 ;

Vu le décret n° 051-E/2003 du 30 mars 2003 portant organisation et fonctionnement de la chancellerie des Ordres nationaux ;

Considérant les mérites et loyaux services rendus à la nation par Monsieur
Augustin Katumba Mwanke;

Sur proposition du chancelier des Ordres nationaux ;

Ordonne :

Article 1er :

Est admis, à titre posthume, dans l’Ordre national « Héros nationaux » Kabila-Lumumba, au grade de Grand Cordon, Monsieur Augustin Katumba Mwanke.

Article 2 :

Le Chancelier des Ordres nationaux est chargé de l’exécution de la présente ordonnance qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Fait à Kinshasa, le 12 février 2012

Joseph Kabila Kabange

Le 14 février 2012

Source:direct.cd

Evariste BOSHAB salue la mémoire d’un Homme; le Visonnaire Augustin Katumba !

Evariste BOSHAB salue la mémoire d'un Homme; le Visonnaire Augustin Katumba ! dans INFRASTRUCTURES 305703_103206583122107_100002982972237_21030_1695280251_n-124x150Evariste Boshab, secrétaire général du  PPRD, est sans conteste l’une de dernières personnes à avoir vu Augustin Katumba  Mwanke vivant. C’était dimanche dernier à 11h00’ à l’aéroport international de N’Djili avant que le jet privé ne s’envole à destination de Bukavu. Il le rappelle dans son oraison funèbre où il ne manque pas de relever les qualités d’un grand travailleur, d’un baobab. «Tu m’as dit que ce qui était important, c’est d’avoir sa conscience tranquille, de demeurer fidèle à ses principes et loyal à l’égard de la Hiérarchie», témoigne Evariste Boshab. Avant d’ajouter : «Face à l’adversité, tu es resté plus que tranquille, pragmatique, méthodique, concis et précis». Découvrez son oraison funèbre prononcée hier par le secrétaire général du PPRD et président de l’Assemblée nationale.

 En dépit des obstacles et/ou des qu’en dira-t-on, l’être va son chemin, comme le tournesol qui n’a pas besoin de boussole pour suivre le soleil. Il trace son parcours comme un arc-en-ciel qui suscite admiration sans nous livrer la profondeur de sa pensée. Tel un tournesol, le Camarade Augustin KATUMBA MWANKE, qui a nourri notre esprit de sa contemplation, en se nourrissant du parcours du soleil, vient de nous quitter.
    Pour certains  le soleil s’est couché, le baobab est tombé. Il en est ainsi uniquement pour ceux qui sèment le vent ; ils ne laissent derrière eux que ruine et désolation. Pour nous, le baobab n’est pas tombé. La rosée matinale s’est dissipée pour laisser transparaître la grandeur de l’homme et  de son œuvre. Aussi sommes-nous réunis en ce lieu non seulement pour pleurer celui qui a combattu et a vaincu en prenant de la hauteur face aux évènements, mais pour dire et redire le parcours d’un combattant, la vie d’un visionnaire, le camarade Augustin KATUMBA.
    Camarade Augustin KATUMBA,
    Il y a onze ans tu quittais ta province natale de Katanga pour venir prêter main forte au pouvoir en place alors que Laurent Désiré KABILA venait de nous quitter dans les circonstances tragiques.Hier, dans la conversation que j’ai eu avec toi à 11h00′, tu m’as promis que tu me donnerais les détails le soir. Alors que tu as toujours tenu à tous tes rendez-vous, hélas, celui d’hier, tu ne l’aurais pas tenu. Quelle douleur pour nous tes Camarades ! Nous sommes inconsolables !
   Augustin, tu as décidé de changer de stratégie sans nous prévenir, de partir sans nous dire au revoir. Tu as tenu jusqu’au bout à ta logique, la logique de
ta vie ; celle de tout donner, servir sans rien attendre en retour. En cela, tu auras été un vrai homme d’état, au patriotisme déroutant, avec un charisme exceptionnel de service. Augustin, tu as décidé de changer de stratégie sans nous prévenir, de partir sans nous dire au revoir. Tu as tenu jusqu’au bout à ta logique, la logique de ta vie ; celle de tout donner, servir sans rien attendre en retour. En cela, tu auras été un vrai homme d’état, au patriotisme déroutant, avec un charisme exceptionnel de service.
    Augustin, ce qui est important en ce moment, ce n’est pas ce que je peux dire de toi, mais ce que tu as dit de toi-même et pour lequel je suis plus qu’un témoin.Tu m’as dit un jour ce que certaines personnes pensent et disent de toi. Elles ont associé ton nom à tous les coups qui puissent exister. Qu’il y ait catastrophe même naturelle, c’est KATUMBA. Une maman perd son enfant à la maternité, c’est KATUMBA. Elles ont constitué des blocs pour te juger et te condamner. Face à tous cela, tu m’as dit que ce ui était important, c’est d’avoir sa conscience tranquille, de demeurer fidèle à ses principes et loyal à l’égard de la Hiérarchie.
   Face à l’adversité, tu es resté plus que tranquille, pragmatique, méthodique, concis et précis dans tes propos. A titre d’exemple, chaque fois qu’il nous fallait statuer sur les Camarades, tu exigeais toujours le critère et le respect des principes pour ne pas sombrer dans des considérations tribales et individuelles.  Tu en as fait autant au dialogue intercongolais, dans l’exercice de tes diverses fonctions, et de manière exemplaire, dans nos réunions du Comité Exécutif National. Tu auras été de toutes les batailles avec franchise, perspicacité et abnégation.
    Augustin, comme je te l’ai toujours dit, qu’il y ait des gens qui ne t’aiment pas, saches qu’il y en a aussi qui ont apprécié ta vie et tes actions à leur juste valeur. Et d’ailleurs, ce qui comptait pour toi, ce n’était pas d’être aimé ou pas, mais de travailler et surtout de bien travailler.

Chers Camarades,
    Nous avons perdu un travailleur engagé et engageant, un homme soucieux de son peuple, de son pays, et de la bonne marche de l’Etat. Tout ce qu’il nous demande pour honorer sa mémoire, c’est de bien travailler pour réussir ce nouveau mandat de joseph KABILA en pensant à l’avenir de notre parti. Je voudrais, avant de terminer ce mot, formuler un vœu :  » Augustin, nous ne nous laisserons pas faire, tu peux compter sur notre amitié, notre fraternité et notre camaraderie pour le bon aboutissement de ce que nous avons commencé ensemble « .
    Puisse notre Initiateur du parti, et la famille biologique de l’illustre disparu, trouver ici, l’expression de notre indéfectible attachement aux idées et valeurs que nous avons toujours défendu ensemble. Pour terminer, je présente mes condoléances les plus émues avec l’assurance de mes prières à l’Initiateur du PPRD, le Camarade Joseph KABILA KABANGE et à la famille de l’illustre disparu.Puisse la terre de nos ancêtres t’être douce et légère pour des loyaux services rendus à la Nation Congolaise comme Député élu et à son cher Parti, le PPRD.

Source:forumdesas.com

Le Katanga pleure son digne fils, le Stratège Augustin KATUMBA MWANKE

           Le Katanga pleure son digne fils, le Stratège Augustin KATUMBA MWANKE dans JUSTICE KATUMBA-MWANKE3-122x150Après le conseiller spécial du chef de l’Etat, le Professeur Guillaume Samba Kaputo en 2007, c’est un autre homme de sérail, doublé d’un homme clé de la kabilie, qui a rendu l’âme hier à Bukavu, au Sud-Kivu. C’est donc un coup dur pour le président Joseph Kabila qui vient ainsi de perdre, non seulement le plus proche de ses collaborateurs, mais aussi et surtout un ami personnel. La nouvelle est tombée tel un couperet et s’est répandue comme une traînée de poudre tant à Kinshasa, sur l’ensemble de la Rd Congo qu’à travers le monde. Augustin Katumba Mwanke a quitté la terre des hommes. Qui l’eut cru dans la mesure où il était encore pétillant de santé? Député élu en 2006 et réélu en 2011, celui qu’on appelait affectueusement «AKM» est mort hier dimanche 12 février à 13 heures locales aux abors de l’aéroport de Kavumu à Bukavu, au Sud-Kivu.

 Outre Augustin Katumba, le pilote et le copilote auraient également rendu leur dernier soupir au cours du crash du jet privé de l’ancien gouverneur de la province du Katanga. Un crash d’avion de plus hier à Bukavu. Il s’agit, cette fois-ci, d’un accident ayant frappé le jet privé d’Augustin Katumba Mwanke. Celui-là même qui passait pour un très proche collaborateur, du chef de l’Etat, Joseph Kabila, comme on en compte rarement en RDC. Bien plus alors, un ami. Le jet privé de feu député Augustin Katumba Mwanke venait de Kinshasa et aurait donc raté son atterrissage à l’aéroport de Kavumu pour finir sa course dans la rivière Kulanga, à en croire des sources onusiennes.

         Outre le député Augustin Katumba Mwanke qui aurait ainsi trouvé la mort sur place, il est fait état de quelques personnalités congolaises qui seraient grièvement blessées. Il s’agit du ministre congolais des Finances, Matata Ponyo, du gouverneur du sud-kivu marcellin cissambo ainsi que de l’ancien ambassadeur itinérant du chef de l’Etat, Antoine Ghonda Mangalibi. Après l’accident, profitant des fissures de l’appareil, un garde du corps du gouverneur du Sud-Kivu aurait du coup tiré son patron et Matata Ponyo du décombre pour les escorter d’urgence à l’hôpital général de Bukavu pour des premiers soins. Antoine Ghonda a également été acheminé à cet hôpital, confient des sources proches du gouvernorat du Sud-Kivu.

          Aux dernières nouvelles, après les premiers soins reçus à l’hôpital général de Bukavu, Marcellin Cissambo aurait ainsi retrouvé, peu à peu, ses forces ainsi que le ministre des Finances Matata Ponyo. Le gouverneur du Sud-Kivu aurait même décliné la proposition d’aller se faire soigner en Afrique du Sud et n’aurait finalement eu de choc qu’au niveau des membres inférieurs de son corps. En dehors de ces trois blessés, l’aéronef avait aussi à son bord des personnalités politiques congolaises dont les noms n’ont pas encore été communiqués. Avec ce crash, la session extraordinaire de la nouvelle Assemblée nationale s’ouvre par le deuil d’un de ses membres élu au Katanga et qui faisait aussi partie des députés des élus de 2006.

Source: forumdesas.com

12345...8

Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

lifestyle |
Le Blogidien |
ewondo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien