Archives pour la catégorie NEWS



POLITIQUE: Tshisekedi à la conquête du Katanga;Moïse Katumbi appelle la population au calme !

moisekatumba.jpg

De retour des vacances en Europe, le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi a appelé, mercredi 27 juillet, les Katangais au calme en prévision de l’arrivée du président de l’UDPS Etienne Tshisekedi, dans la province. Le leader de l’UDPS est attendu à Lubumbashi, capitale de la province du Katanga, le vendredi 29 juillet.Moïse Katumbi a affirmé qu’Etienne Tshisekedi est la bienvenue au Katanga avant de lancer:«En démocratie, chacun a le droit de s’exprimer.»Le gouverneur du Katanga a indiqué que le président de l’UDPS doit se sentir en sécurité parce qu’il est dans son pays.Il a aussi demandé aux militants de ce parti d’aller accueillir leur président, souhaitant que cette arrivée n’occasionne aucun dégât.

Au sujet de la rumeur relayée par certains médias sur son prétendu exil, Moïse Katumbi a affirmé qu’il était parti en Europe pour des vacances avec l’autorisation du chef de l’Etat.Candidat annoncé à la présidentielle prévue en novembre 2011 en RDC, Etienne Tshisekedi doit arriver à Lubumbashi de retour d’une tournée qui l’a conduit notamment en Amérique, en Europe et en Afrique du Sud.

Le président national de l’UDPS, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, a décidé d’aller à la conquête du Congo profond après sa tournée euro-américaine et sud-africaine. Première étape, Lubumbashi, chef-lieu du Katanga considéré comme fief électoral incontesté de la Majorité présidentielle. C’est par la ville de Lubumbashi, chef-lieu du Katanga, que le président national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi wa Mulumba, a choisi de fouler le sol congolais. Le lider maximo est attendu demain dans la capitale cuprifère. Apparemment, le leader de l’Opposition s’est presqu’imposé un défi en décidant d’aller à la conquête du fief électoral incontesté du leader de la Majorité présidentielle, Joseph Kabila Kabange.

Prélude à la grande campagne électorale pour la présidentielle du 28 novembre 2011, le déplacement d’Etienne Tshisekedi dans le Katanga est un test grandeur nature pour l’UDPS qui s’est toujours targué d’être un parti national, voire nationaliste.

Des nouvelles en provenance de Lubumbashi font état d’une effervescence dans la ville cuprifère. Les militants de l’UDPS, qui se comptent par milliers, se sont déployés dans la ville pour réserver un accueil délirant à leur leader. L’arrivée d’Etienne Tshisekedi à Lubumbashi est commentée de diverses manières dans les salons politiques. Mais dans les rangs de l’UDPS, l’on ne s’en émeut pas. En tant que Congolais, se défendent-ils, Tshisekedi est libre de choisir son point d’entrée au pays. Lubumbashi constitue la première étape d’une tournée nationale qui conduira le président national de l’UDPS, notamment dans la Province Orientale, avant les trois provinces du Kivu (Nord et Sud-Kivu et, probablement Maniema).


Kyungu ne s’y oppose pas
D’ores et déjà, l’un des leaders du Katanga, en l’occurrence Gabriel Kyungu wa Kumwanza, du reste président de l’assemblée provinciale du Katanga, n’a pas trouvé d’inconvénient à la présence du président national de l’UDPS à Lubumbashi. « C’est un fils du pays, on ne peut lui interdire de venir à Lubumbashi. Il a ses frères (Ndlr : du Kasaï) qui peuvent bien l’accueillir », a déclaré Gabriel Kyungu, sur les antennes de Télé 7.

De son côté, Tshisekedi a, avec un peu d’humour depuis son escale d’Afrique du Sud, indiqué qu’il ne se gênerait pas de loger chez son « petit frère » (Ndlr : Kyungu wa Kamwanza) au cas il ne trouverait pas un logement à Lubumbashi. Voilà des propos qui sous-tendent la décrispation. C’est dire qu’au niveau de l’UDPS, l’on joue à l’apaisement, en évitant toute forme de provocation.

Source:Radiookapi.net & lepotentiel.com

POLITIQUE:Gabriel Kyungu wa Kumwanza;« L’UDPS expérimente la culture de la fraude »

gabrielkyunguwakumwanza.jpg

Le président de l’Assemblée provinciale du Katanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, séjourne dans la capitale pour des raisons politiques. D’abord, pour son parti l’Union Nationale des Fédéralistes Congolais (UNAFEC) dont il est le président national et, ensuite, pour la rencontre des leaders de la majorité présidentielle.

En lieu et place d’un papier contenant les griefs reprochés à cet organe, c’est tout un groupe chauffé à blanc, faisant du boucan, gesticulant et menaçant qui tente de prendre possession de l’endroit. Le lieu en question n’est pas n’importe lequel : selon l’article 5 de la Loi organique n°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI, son siège et ses bureaux de représentations provinciales et locales sont inviolables.

Malgré les réponses réservées à chacun des points contenus dans le document de réclamations de la 10èmerue Limete, le parti d’Etienne Tshisekedi refuse non seulement d’accepter les arguments fournis par les membres de la CENI (peut-être pas suffisamment convaincants) mais aussi de quitter les lieux. En effet, depuis lors, chaque lundi, les parlementaires debout envahissent les abords du siège de la CENI. Ainsi, les lundi 11, 18 et 25 juillet 2011, des agents de la brigade anti-émeute de la Police nationale congolaise ont dû être déployés pour éviter la reproduction des casses du 4 juillet.

Par cette provocation, l’UDPS ne cherche pas l’organisation des élections transparentes, crédibles et apaisées. Elle veut, à la place, des actions de sabotage susceptibles soit de déranger le cycle électoral, soit de discréditer la CENI. Les provocations de l’UDPS doivent être prises au sérieux par les membres du bureau. Car, celles-ci continuent tout bonnement jusqu’au moment où le pasteur Ngoy Mulunda et les autres partis politiques cherchent à mettre en place un cadre de concertation.

L’UDPS choisit la terreur, comme nous l’avons écrit dans notre édition n°377 du mardi 12 juillet 2011. Ces actions de violence peuvent tuer des innocents, mais les responsables de cette formation politique n’ont cure de ce qui arrive aux enfants d’autrui. Ces combattants n’amènent jamais les leurs et mettent aux premières rangées comme balles perdues ceux des autres.

Le malheur des membres du bureau de la CENI, c’est qu’ils ne prennent pas au sérieux les intentions cachées de ceux qui se spécialisent dans le boycott des élections, dans le sabotage des actions normales posées par d’autres partis politiques. Contrairement à d’autres partis, l’UDPS veut qu’on la prenne non pas comme parti politique ordinaire mais comme une structure spéciale, une plate-forme ou encore une composante, comme lors de la dernière transition. Tenez. En 2003, au sortir du Dialogue intercongolais de l’Afrique du Sud, le schéma 1+4 avait prévu un président et quatre vice-présidents. Les 4 vice-présidents devraient venir de 4 composantes suivantes : ex-Gouvernement (Abdoulaye Yerodia Ndombasi), le MLC (Jean-Pierre Bemba Gombo), le RCD (Azarias Rurerwa Manuwa) et l’opposition politique.

Pour cette dernière composante, le poste de vice-président revenait avant tout au leader de l’UDPS. Mais, celui-ci, capricieux ou que savons-nous encore, a refusé de rentrer directement à Kinshasa avec le reste de toutes les délégations congolaises parties à Sun City pour les négociations. Tous les vice-présidents étaient désignés sauf celui de cette composante. Pour former le gouvernement, il a fallu que la MONUC (Mission des Nations unies pour le Congo) avec à sa tête William Lacy Swing, organise une élection pour départager les différents protagonistes. Comme on dit, les absents ont toujours tort. On finit par choisir Arthur Z’Ahidi Ngoma. Après cette élection, celui qui voulait prendre tout le gouvernement en otage a tonné à partir de l’Afrique du Sud jusqu’à demander à nos forces armées de se révolter. Cette demande a fait fâcher les autorités sud-africaines qui venaient à peine de réconcilier les Congolais.

C’est toujours l’UDPS qui a boycotté le référendum constitutionnel et les élections de 2006. La CENI, avertie, doit faire attention à l’UDPS. Elle est en train de chercher des stratégies pour détruire le schéma des élections.

Source:nyota.net



POLITIQUE-RDC: Moïse Katumbi, star à la une !

gouverneurmoisekatumbi.jpg

Jamais personnalité politique congolaise n’a été aussi agacée, acculée et torturée physiquement et moralement comme Moïse Katumbi Chapwe. La presse, les cercles politiques, culturels et privés battent au rythme de la prononciation de ce nom dont on veut faire un démiurge. Il a suffi que le gouverneur du Katanga décide d’aller en vacances pour que toutes les discussions se déclinent autour de ses faits et gestes, réels ou inventés. Des caméras et micros sont branchés pour être à l’affût de tous ses déplacements qui sont interprétés de manière sélective, sinon orientée. Aussi des affabulations de toutes sortes sont-elles montées de toutes pièces chaque fois qu’il rencontre quelqu’un ou passe par une ville. On dirait que ses droits et libertés, garantis par la Constitution congolaise, se trouvaient tout à coup limités par certaines personnes ou des groupes d’individus. Quand il est en Belgique, on dit l’avoir vu aux Etats-Unis. Quand il est en Chine, on dit l’avoir vu en Grande-Bretagne. Etc.

Quid ? L’homme de Kashobwe serait-il devenu un centre d’intérêt national ou alors un fonds de commerce qui rapporte gros ? Une question en appelant une autre : serait-il devenu l’unité de mesure de courants et hommes politiques congolais ? Seul l’avenir le dira. Pour l’instant, le constat est amer, frisant la perfidie des uns et des autres. Pour être parti en vacances avec sa famille cela est interprété comme un exil. Qu’est-ce à dire ? Qu’il n’a pas le droit de passer ses vacances en compagnie de sa famille. Seuls les autres peuvent le faire. «C’est choquant ! », clame un de ses proches qui demande qu’on lui fiche la paix. Surtout en ce moment où il est censé prendre un repos mérité après avoir abattu un travail de titan. Il se dit étonné que les médias à Kinshasa et dans le reste du pays fassent de belles affaires avec le nom du gouverneur élu du Katanga. Ils en ont fait une star à la une. Il ne sa passe une semaine sans que l’on ne lise à leur une : « Moïse Katumbi ceci », « Moïse Katumbi cela ».

Dans les colonnes de ces médias, il est souvent fait allusion à ses rapports avec son frère aîné Raphaël Katebe Katoto. Les contacts entre les deux frères interprétés dans sa famille politique comme de la traitrise. Tantôt on les rapproche politiquement, tantôt on les éloigne, dans un imbroglio abracadabrant. C’est comme si Katebe Katoto, ci-devant président d’un parti politique, l’ULD (Union des libéraux pour la démocratie), n’était pas assez majeur pour suivre sa voie politique librement et indépendamment de son cadet. Et qu’il subirait les pressions politiques de ce dernier. Bien plus, on lui attribue l’intention de quitter le PPRD au profit d’un parti politique créé récemment par de prétendus proches. C’est dégueulasse.

Source: lepotentiel.com

ECONOMIE-PWETO: Mawson Ouest annonce Positive les études de faisabilité pour le projet Kapulo

COMMUNIQUE DE PRESSE 

kapulo.png

« Mawson » ou la « société » est heureux d’annoncer les résultats de l’étude faisabilité positif soutenant l’élaboration d’une découpe ouverte mine à ses Kapulo cuivre (le projet « Kapulo ») en République démocratique du Congo (« RDC »). L’étude de faisabilité a été compilé par Coffey Mining Pty Ltd. (« Coffey ») avec la participation et la contribution de Sedgman Ltd. (« Sedgman »). Sauf indication contraire, tous les montants sont en dollars US.

Le projet Kapulo

Le projet Kapulo est situé dans le coin sud-est de la RDC – Haut Katanga District, Province du Katanga, entre le Lac Moero et lac Tanganyika et environ 15 km de la frontière zambienne. Le projet peut être consulté par le biais d’infrastructures routières en Zambie et par voie aérienne de Lubumbashi via Pweto (50 km de l’emplacement du projet Kapulo). Le projet Kapulo se compose de trois dépôts, étant Shaba, Safari Nord et sud de Safari. Situé à 135 km au nord-est de Mawson fonctionnement de la mine à Dikulushi, le projet Kapulo est également régi par la Dikulushi Mining Convention, une concession minière accordées par le gouvernement de la RDC le 31 janvier 1998 et ratifié par décret présidentiel le 27 février 1998, qui établit le régime réglementaire et fiscal applicable aux logements appartenant à Anvil Mining Congo SARL, qui est en train d’être renommé SMCC SARL (« SMCC ») et est un 90 % appartenant à la filiale de Mawson. Les 10 % restants de la SMCC est tenu par le Dikulushi-Kapulo communautaires Fondation à but non lucratif Organisation conformément aux termes de la Convention de mines Dikulushi.Le projet de Kapulo comprendra un classique à ciel ouvert, la méthode d’exploitation minière sélective, employant un entrepreneur de l’exploitation minière, à l’aide de forage, de dynamitage, de 65t à 100 t hoe dos excavateurs et de camions de transport articulé avec une capacité de charge utile d’entre 40 à 50 t.

L’usine de traitement a été conçu pour le traitement des 0.385 Mtpa du matériel oxyde ou 0,5 Mtpa du matériel de sulfures basée sur la pulvérisation conventionnelle, processus de flottation et de filtration à l’aide d’un concasseur primaire et broyeur de cône secondaire, fraisage de balle et de flottation classique pour produire un concentré de cuivre. Concentré va être en sacs sur le site de transport et de la vente soit directement aux fonderies, soit directement aux sociétés de négoce de métal.

Frais de capital

Les coûts de capital initiales pour le projet Kapulo sont estimées à 69,5 millions de dollars. Tous les frais sont exprimés en dollars américains de 2011 Q2 et aucun escalade n’a supposé dans les immobilisations. Pendant la durée du projet, il y a eu une allocation de 13,9 millions de dollars pour soutenir la capitale fondée sur une fictive 2,5 % de la dépense de capital initiale. Développement du projet Kapulo est entièrement financé par des réserves de liquidités existantes de Mawson. En conséquence, le modèle financier afin d’évaluer les aspects économiques du projet Kapulo a été développé comme un modèle d’équité, en supposant que le financement par capitaux propres 100 %.

Le cas de base pour le modèle financier, ce qui suppose un prix moyen de cuivre de 7,975 $/ t (3,62$ / lb) de Cu sur la vie de la mine et utilise une méthode de la valeur actualisée des flux de trésorerie, devrait générer des recettes de 735 millions de dollars et des flux de trésorerie d’exploitation avant impôt de 305 millions de dollars. Il en résulte une van à un taux d’escompte de 10 % de 157 millions de dollars (ou 141 millions de dollars répartie de Mawson afin de tenir compte des intérêts de 90 % de Mawson dans le projet Kapulo) avec un tri de 61 % et une période de récupération de moins de 2 ans. Analyse de sensibilité indique que le projet est plus sensible à un changement dans le prix de Cu, avec un changement de 10 % du prix de Cu entraînant un changement approximative de 34 % dans la van.

Réserves et ressources minérales

Les ressources minérales pour le projet de Kapulo ont été estimées par Coffey, avec Steve LeBrun de Coffey agissant comme la personne qualifiée pour les calculs. Les réserves minérales pour le projet de Kapulo ont été estimées par Coffey, avec Harry Warries de Coffey agissant comme la personne qualifiée pour les calculs. Des réserves minérales pour le projet de Kapulo ont été déterminés pour la portion coupée ouverte du gisement de Shaba seulement et sans réserves minérales ont été déterminées pour Safari du Nord ou du sud de Safari. Les ressources et les réserves ont été développés à partir du modèle de bloc. Les ressources sont inclus des réserves. 

La société estime qu’upside supplémentaire important potentiel existe au projet Kapulo comme réserves actuelles ne comprennent pas les souterrains de Shaba ou dépôts Safari Nord ou sud de Safari. L’exploration est à un stade avancé au Shaba et Safari du Nord avec la ressource au Shaba suffisamment définie par forage pour une ressource de la mine à ciel ouvert. Nouveaux forages est nécessaire pour définir l’étendue de la profondeur de ces deux ressources pour les extensions souterraines potentielles. Safari Sud a été foré sur une valeur nominale 40 m par 30 m grille et forage supplémentaire est nécessaire pour définir pleinement cette ressource qui peut s’avérer pour rejoindre avec Safari du Nord. Mawson est également en train de forage des perspectives de l’exploration supplémentaires le long de la faille de Kapulo de 60 km. L’entreprise prévoit de procéder avec davantage les définition de ressource forage en géophysique, achevée en 2010 a prévu un certain nombre de cibles de forage en 2011 et, comme tel, il y a une possibilité raisonnable d’augmenter les ressources au sein du camionnage à distance du projet Kapulo.  

Mise à jour sur l’étude de faisabilité de Dikulushi

La société souhaite également annoncer qu’elle a terminé son étude de faisabilité internes sur l’exploitation de la ressource connu in situ restant à le Dikulushi de cuivre-argent mine. Examen par des experts indépendant de l’étude menée par Optiro Limited de Perth, en Australie, est actuellement en cours.

La gestion prévoit que l’examen par des experts indépendant de l’étude de faisabilité sera positif et a été avançant certaines questions préliminaires de continuer le développement aussi rapidement que possible. En particulier, les termes de principe pour un contrat d’exploitation minière pour une coupure ont été convenus et de mobilisation de l’équipement au site a commencé avec la terre se déplaçant devrait débuter au début de juillet 2011. Les investisseurs sont avisés que, parce que les décisions de l’entreprise n’ont pas été basées sur l’examen par des experts indépendant de l’étude de faisabilité de réserves minérales, la démonstration de la viabilité économique et technique, ces développements potentiels sont assujettis à l’incertitude quant à des risques économiques et techniques d’échec associés aux décisions de la production jusqu’à l’issue de l’examen par des experts indépendant de l’étude de faisabilité est connu.

A Propos de Mawson West Ltd; Mawson West Ltd. est un producteur de cuivre australienne, développeur et un explorateur. Accent l’Occident Mawson est sur la République démocratique du Congo, et son atout majeur est la propriété de 90 % de la Convention de l’exploitation minière Dikulushi, qui est situé dans la Province du Katanga. La Convention Mining Dikulushi couvre un ensemble de terres exploration de 7 300 km2 et comprend deux projets principaux de la compagnie, le cuivre-argent Dikulushi mine et le Kapulo de cuivre exploration et projet de développement, ainsi que plusieurs cibles d’exploration. Les objectifs principaux de l’Occident Mawson sont de développer la production de cuivre à la mine Dikulushi, commence la production de cuivre au projet Kapulo et d’explorer la région de Dikulushi Mining Convention afin d’identifier de nouvelles cibles.

     
Source:marketwatch.com          

PWETO:Ouverture d’un marché mixte pour la RDC et la Zambie

70grenze2.jpg

Le marché mixte regroupant les opérateurs économiques de Lupiya en Zambie et Pweto en RDC s’est ouvert, le mercredi 6 avril à Lupiya, une cité zambienne située à 12 Kilomètres à l’est de Pweto, devant les autorités de deux localités. Il est une initiative des opérateurs économiques zambiens soutenus par les autorités de District de Chienge en Zambie.

Il vise à permettre les transactions commerciales entre les populations frontalières de deux territoires. Les produits agricoles, les produits manufacturés et divers autres produits de consommation y sont exposés pour la vente. La première expérience de ce marché a été tentée ce mercredi devant les autorités civiles de Lupiya et celles de Pweto. Le même décor devrait être planté, dans sept jours, au marché Kabila à Pweto, avec, cette fois-la, participation des marchands en provenance de la Zambie.

Le rendez-vous hebdomadaire de cette vente des produits devrait se poursuivre ainsi. Les autorités concernées affirment que les produits vendus et achetés dans ce marché mixte sont exemptés des frais douaniers. Les achats s’effectuent en trois monnaies: Le franc congolais,le Kwacha zambien ainsi que le dollars américain. Une activité qui offre l’opportunité aux changeurs de monnaie de réaliser de bonnes affaires, indique un opérateur économique de Pweto.

Source:radiookapi.net

123456...42

Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

lifestyle |
Le Blogidien |
ewondo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien