Archives pour la catégorie ECONOMIE



KATANGA-Mines:reprise de l’exploitation artisanale à la carrière de Mbola

img4048.jpg

L’exploitation artisanale dans la carrière de Mbola à 80 Kilomètre de Lubumbashi a été rouverte, vendredi 1er septembre. Une cérémonie inaugurale s’est tenue au marché de Luisha (à 7 Kilomètre de là); avant que  les creuseurs artisanaux, les responsables des coopératives artisanales et les délégués des entreprises minières partenaires ne se dirigent vers cette carrière. 

Trois cent cinquante creuseurs artisanaux ont choisi de retourner à l’exploitation des gisements de cuivre et de cobalt dans la carrière de Mbola.L’identisation des creuseurs a duré plus de deux mois dans les bureaux de la Coopérative Maadini kwa Kilomo (CMKK) et Syndicat d’encadrement mutuel des creuseurs artisanaux du Katanga (Semak), les deux coopératives reconnues sur le site.

Sur place, trois entreprises font les travaux de découverture: Volcano Mining, qui détient le monopole du site; Goupe Bazano, qui prend la partie sud-est; Acacia, qui a été à la base du soulèvement des creuseurs il y a trois.Ces travaux visent à faciliter aux creuseurs artisanaux le travail d’exploitation et leur éviter des éboulements.

L’entrée de Mbola est fortement sécurisée, avec deux barrières érigées par des policiers. Et tout autour du site, on trouve un profond trou de près de 5 mètres de diamètre.Dans ce site, on n’acceptera pas de négociants.Chaque produit recueilli par les creuseurs sera directement vendu à ces trois partenaires, qui ont signé le contrat avec les coopératives CMKK et Semak.Cette carrière était fermée, il y a trois mois, sur décision du gouvernement provincial pour permettre les travaux de transformation de la carrière en une mine à ciel ouvert.Et les creuseurs artisanaux s’étaient soulevés croyant que la carrière était vendue aux industrielles.

Source: radiookapi.net

Économie-Kasumbalesa:Guichet unique; l’OCC et la DGDA à couteaux tirés

occ.jpg

Les torchons brûlent entre l’Office congolais de contrôle (OCC) et la Direction générale de douanes et accises (DGDA) à Kasumbalesa au Katanga, au sujet du guichet unique. L’OCC accuse la DGDA de sous-évaluer ses produits, alors que la DGDA soupçonne la fraude des agents de l’OCC. 

Le manque à gagner enregistré par l’OCC depuis l’installation du guichet unique, il y a quelques mois, s’élève à plus de 13 millions de francs congolais, a annonce son chef d’agence de Kasumbalesa, Gaston Kisoka.Il a expliqué:«Dans la prise en charge de certaines marchandises, parfois on n’est même pas associé. Surtout quand il y a des camions qu’on envoie au scanner, qui vont en transfert à Lubumbashi, les résultats qui sortent ne sont pas à la portée de l’OCC.»

Mais, les responsables locaux de cet office ne désarment pas. Ils ont  tenu dernièrement une réunion avec ceux de la DGDA/Kasumbalesa pour leur rappeler les missions dévolues à l’OCC.L’une de ces missions, selon la même source, c’est de protéger la population contre les risques de consommation des produits impropres.

Gaston Kisoka a ajouté que cette situation, qui est en train de ronger l’OCC, prévaut partout : à Kolwezi, Likasi même à Lubumbashi.Le guichet unique, comme structure, devrait être confié à un coordonnateur neutre pour départager tous les services qui oeuvrent à la frontières.»

Pour sa part,  le sous-directeur de la DGDA/Kasumbalesa a affirmé que le problème se pose au niveau des agents de l’OCC/Kasumbalesa qui étaient habitués à travailler manuellement.A présent toutes les données sont informatisées et chaque service avait donné, au préalable, la nomenclature de ses prix. Mais, a-t-il enchaîné, les agents de l’OCC ne veulent pas de ce système.

Or, a-t-il rassuré, le guichet unique est un système très efficace pour l’Etat congolais à pouvoir maximiser les recettes et cela décourage sûrement certains individus qui ne trouvent plus leur compte.

Source:radiookapi.net

KATANGA-PPRD:Katumba Mwanke défend la vision de Kabila à Pweto !

27698625.jpg

Faut-il édulcorer la vérité lorsque les faits sur terrain attestent de façon indubitable que le travail de modernisation est réellement en marche d’un coin à l’autre du pays ? Les mauvaises langues ont-elles assez d’arguments pour convaincre que la transformation d’un pays peut se faire par un coup de baguette magique ? Toutes ces questions et tant d’autres ont trouvé des réponses sans équivoque hier, mercredi 10 juin 2010, au cours d’une émission animée par Séverin Bamany de Digital Congo et à laquelle ont pris part quatre Honorables Députés Nationaux dont l’un de l’Opposition.

En toile de fond de ce débat, trois idées fortes développées par Augustin Katumba Mwanke, Député National, élu de la circonscription électorale de Pweto, dans la Province du Katanga, à l’occasion de l’inauguration du siège du PPRD dans cette partie du pays. L’homme a démontré, preuve à l’appui, que le PPRD est et demeure la seule grande force politique du Pays ; que les cinq chantiers, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Joseph Kabila, à Pweto et partout ailleurs, à travers la République, sont une réalité. Qu’enfin, Kabila est un homme qui tient parole. Même s’il faut reconnaître certaines failles inhérentes somme toute à la nature humaine, l’action menée par le Chef de l’Etat, a soutenu Katumba Mwanke est positive à tous égards.

Pweto, fief électoral de l’Honorable Député Augustin Katumba Mwanke reste et restera un exemple parmi tant d’autres du travail de fourmi qui se réalise dans le cadre de la modernisation du Pays, à travers les cinq chantiers de la République. L’eau, l’électricité, l’accessibilité à la ville par les voies routière, aérienne et navigable, construction des infrastructures économique, hospitalière… sont là des preuves indubitables que les chantiers de la République, sous l’impulsion de Joseph Kabila, à Pweto et dans d’autres coins du pays, sont une réalité. Quatre Députés Nationaux dont Gertrude Kalaba, élue de Lubumbashi et membre de la CODECO (AMP), Oscar Gema, élu de la Lukunga à Kinshasa, membre du PPRD, Jean-Claude Vuemba, élu de Kasangulu, dans le Bas-Congo, Président National du MPCR, Opposition politique et enfin, Aubin Minaku, élu d’Idiofa, dans le Bandundu, PPRD, ont su donner leurs avis respectifs sur les trois idées forces de Katumba Mwanke. PPRD : grande force politique du pays Partie d’une projection de ce qu’a été la journée du 4 juin 2010, à Pweto, au Katanga, fief de l’Honorable Député Augustin Katumba Mwanke, les invités de Séverin Bamany, du moins ceux de la Majorité, ont reconnu que le PPRD reste la seule force, sur l’échiquier national, capable de conduire Joseph Kabila à prendre le strapontin pour le second quinquennat de 2011 à 2016.

Face à l’optimisme beat de la majorité, Jean-Claude Vuemba a considéré, au regard des soubresauts de ces derniers jours, avec la création du CLP au sein de l’Amp, que cette alliance ressemble fort bien à un bateau qui prend de l’eau de toute part. En dépit de cette faiblesse au sein de l’Amp, ses membres pensent qu’il s’agit là d’une querelle de famille qui ne peut aucunement occulter le respect des accords. Que par ailleurs, ont-ils fait savoir, c’est l’Opposition qui bat de l’aile, parce qu’incapable, à ce jour, à se doter d’un Porte-parole alors que le texte qui régit l’Opposition institutionnelle a été adopté au Parlement et promulgué par le Chef de l’Etat. Raison des cinq chantiers Parti d’un constat malheureux, macabre selon lequel le pays était dans un gouffre, un Député de la majorité a prouvé que les cinq chantiers, aujourd’hui, valent la peine. Aubin Minaku a répertorié quelques infrastructures autrefois délabrées. Comme dans le domaine de la santé, l’éducation,… Mais, a-t-il dit, avec ce qui est fait à Pweto, il y a de quoi se féliciter car, le bon travail avec le concours des propres fils du terroir, du Gouvernement central et provincial ainsi que des partenaires miniers qui exercent leurs activités dans le coin. Poursuivant sa réflexion, Aubin Minaku est resté ferme pour soutenir que les chantiers sont un processus à long terme.

Ils visent la modernisation et la construction du pays. D’où vient, a-t-il précisé, l’on ne peut construire le pays au cours d’un seul mandat. Cet avis a été nuancé par l’Honorable Jean-Claude Vuemba. Pour lui, les résultats obtenus jusque-là sont insatisfaisants. Encore que les chantiers n’ont pas atteint totalement sa province où la route numéro 16 qui relie Kisantu à Kimvula n’est pas encore réhabilitée. Kabila : Homme de parole Rappelant les propos de son discours d’investiture du 6 décembre 2006, les invités de Bamany ont soutenu que Katumba Mwanke a bien vu lorsqu’il affirme haut et fort que Joseph Kabila est un homme de parole. Aujourd’hui, le rétablissement de la paix, la réunification du pays, le redémarrage économique et le plan directeur de modernisation du pays sont des réalités.

A Pweto, la population parle aujourd’hui en terme d’Internet, de téléphone, de radio, de télévision, des domaines autrefois considérés comme un mystère. Alors, ne pas reconnaître ces faits, a-t-on fait savoir, relève de la malhonnêteté.

Source:laprosperiteonline.net

POLITIQUE-RDC:Le gouvernement MUZITO visé par une motion de censure

muzitoachevement1703101.jpg

L’opposition en RDC a déposé vendredi, avec le soutien de quelques députés de la majorité, une motion de censure contre le gouvernement accusé « d’immobilisme patent », a-t-on appris auprès du principal parti d’opposition.

Le gouvernement du Premier ministre Adolphe Muzito, en poste depuis octobre 2008, a un « bilan négatif et fait preuve d’un immobilisme patent, sur les questions de sécurité, au niveau politique et social. Il doit être sanctionné », a déclaré Jean-Lucien Busa, député du Mouvement de libération du Congo (MLC), le principal parti de l’opposition.Celle-ci a réuni 126 signatures, soit une de plus que nécessaire. « Nous avons fait le plein de l’opposition (90 députés) et il a eu quelques voix de membres de la majorité », a précisé M. Busa, initiateur de la motion de censure.

Deux fois plus de voix requises

« Le gouvernement avait annoncé qu’il mettrait fin aux poches d’insécurité à travers le pays, alors qu’elles se sont multipliées. Sur le plan politique les élections locales n’ont pas été organisées, la mise en place des nouvelles provinces (26 contre 11 actuellement) a pris du retard et cela crée des remous. Au niveau social, la situation du citoyen ordinaire s’est détériorée d’avantage », a argumenté le député.

La motion de censure devrait être soumise à l’Assemblée la semaine prochaine, selon M. Busa. Pour être adoptée, et entraîner ainsi la chute du gouvernement, elle doit recueillir 251 voix.L’est de la République démocratique du Congo (RDC) est une région toujours instable en raison de la présence de plusieurs groupes armés qui y sévissent depuis plus d’une décennie, et le nord-ouest du pays a été secoué depuis fin octobre 2009 par un mouvement d’insurgés né d’un conflit communautaire.

Sur le plan politique, les élections municipales, urbaines et locales, qui doivent clore le cycle des scrutins (présidentielle, législatives, sénatoriale) entamé en 2006, n’ont toujours pas eu lieu, alors que des nouvelles élections générales sont prévues en 2011.

Source:jeuneafrique.com

KATANGA:La Snel facture désormais à Pweto, 3 ans après l’électrification

imgp2996.jpg

La Société nationale d’électricité (Snel) a lancé sa campagne de facturation il y a une semaine  à Pweto, cité  située à plus de 400 kilomètres au nord de Lubumbashi. Des centaines d’abonnés sont concernés.L’opération de la Snel cible en moyenne 600 abonnés à Pweto. Cette cité a consommé de l’électricité pendant trois ans, sans payer un seul sou à l’Etat congolais.

Pweto n’avait jamais été électrifiée depuis l’indépendance de la RDC. Les commerçants faisaient auparavant usage de groupes électrogènes.Le courant provient de la société zambienne Zesco. La ligne d’alimentation de moyenne tension est tirée de la localité frontalière de Chienge, chef-lieu du district zambien qui porte le même nom. Elle couvre 44 kilomètres.L’électrification de Pweto est intervenue en 2007 après les travaux exécutés par les agents de Snel venus de Kinshasa et de Lubumbashi.

La Snel Pweto a lancé une campagne de sensibilisation des populations au paiement des factures avant de lancer l’opération proprement dite.  Félicien Mabeka, gestionnaire de la clientèle, explique:«Il y a ceux qui paieront une facture de 1900 Fc. La catégorie sociale et les commerçants ont une facture d’au moins 7000 Fc et au-delà. Nous leur demandons de payer pour garder ce réseau public et, ensuite, l’étendre vers ceux qui demandent encore du courant.»Pour la Snel Pweto, l’opération est une grande première  dans un milieu où l’électricité  n’a jamais existé.

Source:radiookapi.net

123456...9

Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

juin 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

lifestyle |
Le Blogidien |
le charl'is |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien