Archives pour la catégorie ECONOMIE



ECONOMIE-PWETO: Mawson Ouest annonce Positive les études de faisabilité pour le projet Kapulo

COMMUNIQUE DE PRESSE 

kapulo.png

« Mawson » ou la « société » est heureux d’annoncer les résultats de l’étude faisabilité positif soutenant l’élaboration d’une découpe ouverte mine à ses Kapulo cuivre (le projet « Kapulo ») en République démocratique du Congo (« RDC »). L’étude de faisabilité a été compilé par Coffey Mining Pty Ltd. (« Coffey ») avec la participation et la contribution de Sedgman Ltd. (« Sedgman »). Sauf indication contraire, tous les montants sont en dollars US.

Le projet Kapulo

Le projet Kapulo est situé dans le coin sud-est de la RDC – Haut Katanga District, Province du Katanga, entre le Lac Moero et lac Tanganyika et environ 15 km de la frontière zambienne. Le projet peut être consulté par le biais d’infrastructures routières en Zambie et par voie aérienne de Lubumbashi via Pweto (50 km de l’emplacement du projet Kapulo). Le projet Kapulo se compose de trois dépôts, étant Shaba, Safari Nord et sud de Safari. Situé à 135 km au nord-est de Mawson fonctionnement de la mine à Dikulushi, le projet Kapulo est également régi par la Dikulushi Mining Convention, une concession minière accordées par le gouvernement de la RDC le 31 janvier 1998 et ratifié par décret présidentiel le 27 février 1998, qui établit le régime réglementaire et fiscal applicable aux logements appartenant à Anvil Mining Congo SARL, qui est en train d’être renommé SMCC SARL (« SMCC ») et est un 90 % appartenant à la filiale de Mawson. Les 10 % restants de la SMCC est tenu par le Dikulushi-Kapulo communautaires Fondation à but non lucratif Organisation conformément aux termes de la Convention de mines Dikulushi.Le projet de Kapulo comprendra un classique à ciel ouvert, la méthode d’exploitation minière sélective, employant un entrepreneur de l’exploitation minière, à l’aide de forage, de dynamitage, de 65t à 100 t hoe dos excavateurs et de camions de transport articulé avec une capacité de charge utile d’entre 40 à 50 t.

L’usine de traitement a été conçu pour le traitement des 0.385 Mtpa du matériel oxyde ou 0,5 Mtpa du matériel de sulfures basée sur la pulvérisation conventionnelle, processus de flottation et de filtration à l’aide d’un concasseur primaire et broyeur de cône secondaire, fraisage de balle et de flottation classique pour produire un concentré de cuivre. Concentré va être en sacs sur le site de transport et de la vente soit directement aux fonderies, soit directement aux sociétés de négoce de métal.

Frais de capital

Les coûts de capital initiales pour le projet Kapulo sont estimées à 69,5 millions de dollars. Tous les frais sont exprimés en dollars américains de 2011 Q2 et aucun escalade n’a supposé dans les immobilisations. Pendant la durée du projet, il y a eu une allocation de 13,9 millions de dollars pour soutenir la capitale fondée sur une fictive 2,5 % de la dépense de capital initiale. Développement du projet Kapulo est entièrement financé par des réserves de liquidités existantes de Mawson. En conséquence, le modèle financier afin d’évaluer les aspects économiques du projet Kapulo a été développé comme un modèle d’équité, en supposant que le financement par capitaux propres 100 %.

Le cas de base pour le modèle financier, ce qui suppose un prix moyen de cuivre de 7,975 $/ t (3,62$ / lb) de Cu sur la vie de la mine et utilise une méthode de la valeur actualisée des flux de trésorerie, devrait générer des recettes de 735 millions de dollars et des flux de trésorerie d’exploitation avant impôt de 305 millions de dollars. Il en résulte une van à un taux d’escompte de 10 % de 157 millions de dollars (ou 141 millions de dollars répartie de Mawson afin de tenir compte des intérêts de 90 % de Mawson dans le projet Kapulo) avec un tri de 61 % et une période de récupération de moins de 2 ans. Analyse de sensibilité indique que le projet est plus sensible à un changement dans le prix de Cu, avec un changement de 10 % du prix de Cu entraînant un changement approximative de 34 % dans la van.

Réserves et ressources minérales

Les ressources minérales pour le projet de Kapulo ont été estimées par Coffey, avec Steve LeBrun de Coffey agissant comme la personne qualifiée pour les calculs. Les réserves minérales pour le projet de Kapulo ont été estimées par Coffey, avec Harry Warries de Coffey agissant comme la personne qualifiée pour les calculs. Des réserves minérales pour le projet de Kapulo ont été déterminés pour la portion coupée ouverte du gisement de Shaba seulement et sans réserves minérales ont été déterminées pour Safari du Nord ou du sud de Safari. Les ressources et les réserves ont été développés à partir du modèle de bloc. Les ressources sont inclus des réserves. 

La société estime qu’upside supplémentaire important potentiel existe au projet Kapulo comme réserves actuelles ne comprennent pas les souterrains de Shaba ou dépôts Safari Nord ou sud de Safari. L’exploration est à un stade avancé au Shaba et Safari du Nord avec la ressource au Shaba suffisamment définie par forage pour une ressource de la mine à ciel ouvert. Nouveaux forages est nécessaire pour définir l’étendue de la profondeur de ces deux ressources pour les extensions souterraines potentielles. Safari Sud a été foré sur une valeur nominale 40 m par 30 m grille et forage supplémentaire est nécessaire pour définir pleinement cette ressource qui peut s’avérer pour rejoindre avec Safari du Nord. Mawson est également en train de forage des perspectives de l’exploration supplémentaires le long de la faille de Kapulo de 60 km. L’entreprise prévoit de procéder avec davantage les définition de ressource forage en géophysique, achevée en 2010 a prévu un certain nombre de cibles de forage en 2011 et, comme tel, il y a une possibilité raisonnable d’augmenter les ressources au sein du camionnage à distance du projet Kapulo.  

Mise à jour sur l’étude de faisabilité de Dikulushi

La société souhaite également annoncer qu’elle a terminé son étude de faisabilité internes sur l’exploitation de la ressource connu in situ restant à le Dikulushi de cuivre-argent mine. Examen par des experts indépendant de l’étude menée par Optiro Limited de Perth, en Australie, est actuellement en cours.

La gestion prévoit que l’examen par des experts indépendant de l’étude de faisabilité sera positif et a été avançant certaines questions préliminaires de continuer le développement aussi rapidement que possible. En particulier, les termes de principe pour un contrat d’exploitation minière pour une coupure ont été convenus et de mobilisation de l’équipement au site a commencé avec la terre se déplaçant devrait débuter au début de juillet 2011. Les investisseurs sont avisés que, parce que les décisions de l’entreprise n’ont pas été basées sur l’examen par des experts indépendant de l’étude de faisabilité de réserves minérales, la démonstration de la viabilité économique et technique, ces développements potentiels sont assujettis à l’incertitude quant à des risques économiques et techniques d’échec associés aux décisions de la production jusqu’à l’issue de l’examen par des experts indépendant de l’étude de faisabilité est connu.

A Propos de Mawson West Ltd; Mawson West Ltd. est un producteur de cuivre australienne, développeur et un explorateur. Accent l’Occident Mawson est sur la République démocratique du Congo, et son atout majeur est la propriété de 90 % de la Convention de l’exploitation minière Dikulushi, qui est situé dans la Province du Katanga. La Convention Mining Dikulushi couvre un ensemble de terres exploration de 7 300 km2 et comprend deux projets principaux de la compagnie, le cuivre-argent Dikulushi mine et le Kapulo de cuivre exploration et projet de développement, ainsi que plusieurs cibles d’exploration. Les objectifs principaux de l’Occident Mawson sont de développer la production de cuivre à la mine Dikulushi, commence la production de cuivre au projet Kapulo et d’explorer la région de Dikulushi Mining Convention afin d’identifier de nouvelles cibles.

     
Source:marketwatch.com          

Moïse Katumbi appelle Kinshasa à débloquer les fonds d’investissements des provinces

moisekatumba.jpg

Le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, estime que si le budget de l’investissement était  géré par les provinces, celles-ci feraient de grandes réalisations. Il a fait cette déclaration lors de sa visite, vendredi 4 mars, de la route Kasumbalesa-Mokambo en réhabilitation. Avec 12 000 kilomètres des routes, selon lui, il faut que de gros moyens financiers soient mis à sa disposition.

Le montant consacré au budget d’investissements pour la province du Katanga au cours de l‘exercice 2010 s’élève à 116 milliards des francs Congolais (environ 126 millions USD), a indiqué le ministre provincial des Finances. Mais cet argent est géré par le gouvernement central.Jusques là, le Katanga a bénéficié des tracteurs, des machines pour le forage des puits ainsi que de quelques engins pour la construction et réhabilitation des routes.

Le gouverneur Katumbi souhaite que l’argent du budget de l’investissement soit géré par les provinces pour leur permettre de réaliser certains projets: «Au Katanga, on a 12 000 kilomètres de routes. Aujourd’hui, nous avons fait plus ou moins 3000 kilomètres de routes en terre. Je réclame  notre argent des investissements. On doit le remettre à la province. Mais, nos députés nationaux à Kinshasa, ce sont eux les premiers qui doivent le réclamer. Parce que [ce sont eux qui représentent] l’autorité budgétaire.»

Le Premier ministre et le ministre des Finances du gouvernement central, en séjour à Lubumbashi, ont rencontré, le samedi 5 mars,  le gouverneur du Katanga. Rien n’a filtré de cette réunion à huis clos. Mais, on croit savoir que cette question a dû être soulevée.


Source: mediacongo.net

POLITIQUE:Katumba Mwanke, « Moïse Katumbi est le meilleur gouverneur de la RDC»

gouverneurmoisekatumbi.jpg

Un bienfait n’est jamais perdu et le bien que l’on fait en faveur de la collectivité finit par briller comme de la lumière. Gouverneur élu du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe en est une illustration. Son mandat aura été non seulement brillant, en raison de l’exécution des cinq chantiers de la République, mais aussi exceptionnel à en croire des témoins. L’un d’entre eux, et pas de moindres, le député national Augustin Katumba Mwanke. Selon cet élu du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe est le meilleur gouverneur de la législature finissante.

La législature en cours touche bientôt à sa fin ; l’heure est au bilan. Puisqu’elles sont réputées républicaines, les institutions issues des élections de 2006 devraient se prêter à cet exercice qui n’est pas moins républicain. Au Katanga, les réalisations du gouverneur Moise Katumbi Chapwe sont très éloquentes. Sa province a servi de rampe de lancement des cinq chantiers de la République initiés par le chef de l’Etat Joseph Kabila. Aujourd’hui, le Katanga demeure une référence en ce domaine. Tant les œuvres crèvent les yeux des témoins et autres curieux. A commencer par les Katangais eux-mêmes jusqu’aux étrangers, en passant par tous les Congolais de passage dans la province du cuivre.

Le dernier témoignage en date est celui des deux personnalités politiques congolaises assez connues, à savoir le député national Augustin Katumba Mwanke et l’ambassadeur de la RDC à Londres (Grande Bretagne), Kikaya Bin Karubi. En visite au Katanga, ces deux personnalités ont été frappées mais surtout flattées par les innombrables réalisations signées gouvernement provincial.

Il n’est point besoin d’en faire l’énumération exhaustive. Les deux visiteurs ont été invités, à l’occasion de leur séjour lushois, à assister à la remise par le gouverneur Moise Katumbi d’un énième charroi automobile pimpant neuf destiné aux dix territoires que compte le Katanga.

Emerveillé, l’ambassadeur Kikaya bin Karubi a dit que le gouverneur du Katanga figurait parmi cette nouvelle classe politique congolaise qui se met au service du peuple congolais sous l’impulsion de Joseph Kabila. Cela au regard de tout ce qu’il a vu et appris sur la mise ee œuvre continue des cinq chantiers de la République.

Les infrastructures routières font du Katanga un chantier permanent. Dès le début de son mandat, le chef de l’exécutif provincial avait doté sa province, sur fonds propres estimés à environ 30 millions Usd, d’un lot de matériel roulant qui a rendu aujourd’hui praticables les routes de desserte agricole. Les territoires, naguère enclavés, sont, à ce jour, faciles d’accès.

Les écoles publiques et privées ont été réhabilitées et équipées de même que les hôpitaux et autres centres de santé à travers toute la province. Les besoins en eau et électricité ont été satisfaits à plus de 80 %. L’assainissement du milieu de vie et professionnel est une préoccupation permanente.

Témoin privilégié de toutes ces réalisations, en sa qualité d’élu du Katanga, Augustin Katumba Mwanke s’est abstenu de commentaires dont l’opinion provinciale et nationale est repue. Il fait à la presse une déclaration succincte mais résumant tout : « Que voulez-vous que je vous dise ? Moïse Katumbi est le meilleur des gouverneurs du pays ». Les sceptiques sont invités à faire un tour par là pour être édifiés.

Source:lepotentiel.com

ECONOMIE-RDC: Fraude fiscale et tentative de corruption au Katanga

nouvelleimage1.png

Encadrement des recettes Mines – La DGI/Katanga vient de frapper. El Nino ventures est poursuivie pour fraude fiscale. Le Trésor public attend le versement de près de 3 millions USD. Pour n’avoir pas versé les taxes dues au Trésor public depuis 2008, la firme canadienne a fait l’objet d’un redressement de la part des services de la DGI/Katanga. Les conclusions des agents commis à la tache est sans appel : la société ne serait pas en règle avec le fisc.D’où le redressement qui s’en était suivi. 2.315.272,75 USD, c’est le montant arrêté par le taxateur Séraphin Oyumbu Otepa de la DGI/Katanga.

Il s’agit non seulement du principal, mais aussi des pénalités pour n’avoir pas observé la législation en matière fiscale en RDC. De plus, Harmony Resources, filiale de la même El Nino Ventures doit de son côté 345.850 USD au Trésor public.Alors que l’affaire fait grand bruit au niveau des services provinciaux du fisc du Katanga, il est fait état d’une plainte déposée auprès du parquet à Lubumbashi mettant en cause les responsables de El Nino Ventures pour tentatives de corruption et harcèlement des agents de la DGI/Katanga. Une situation qui est loin de conforter la position de cette société cotée à la bourse de Toronto au Canada et dont les nombreuses malversations furent précédemment révélées.

LE BUDGET 2011 ET LE SECTEUR MINIER

Le gouvernement attend beaucoup du secteur minier pour le budget de l’exercice 2011. La maturation de nombreux projets permettrait de financer adéquatement le budget de l’exercice 2011. Il est donc temps que les opérateurs œuvrant dans le secteur s’interdisent de pratiquer la fraude. Devoir près de 3 millions USD à un Etat comme la RDC équivaudrait à l’asphyxie des finances publiques. Il va de soi que des mesures courageuses prises par les services fiscaux du Katanga sont de nature à décourager tous ceux qui tirent des ressources financières auprès des institutions boursières étrangères, sans se soucier de respecter la législation fiscale locale. Heureusement qu’à la DGI/Katanga, personne n’est disposée à desservir les intérêts de la Nation pour les siens propres et que les tentatives de corruptions de El Nino Ventures furent toutes repoussées.

Source: afriquejet.com

POLITIQUE: JOSEPH KABILA s’adresse à la Nation et TSHISEKEDI regagne le pays

josephk.jpg

Pour le chef de l’Etat, son discoMercredi 08 décembre 2010, une journée pas comme les autres en RDC où le président de la République, Joseph KABILA KABANGE, chef de l’Etat, va s’adresser à la Nation à travers les députés et sénateurs réunis en Congrès, au Palais du Peuple. C’est le même jour que le président de l’UDPS, Etienne TSHISEKEDI Wa MULUMBA, va regagner la capitale congolaise après plus de trois ans d’absence pour des raisons de santé. Comme dans une partie de musique, chacun va jouer sa strophe.
urs sur l’état de la Nation devant les parlementaires réunis en congrès est constitutionnel. En effet, une fois, l’an, à l’occasion de l’anniversaire de sa prestation de serment en qualité de président de la République élu, il fait le prononcé de ce discours. Généralement, c’est le 6 décembre qu’il tient ce discours. Mais, pour la deuxième fois depuis 2007, les Bureaux des deux chambres parlementaires réunies ont décidé de changer de date au 8 décembre pour cette année. Et cela, après avoir eu un calendrier chargé tant pour les députés et sénateurs que pour le président de la République durant toute la semaine passée avec la tenue à Kinshasa de la 20è session parlementaire Union européenne-ACP qui s’est terminée le samedi, de la Conférence diplomatique achevée aussi samedi, du symposium du cinquantenaire sur les perspectives des 50 prochaines années du pays achevé vendredi, de la première célébration eucharistique de Laurent MONSENGWO PASINYA, en qualité de nouveau cardinal de la RDC, le dimanche.

Il s’agira pour le président de la République de dresser, ce mercredi 8 décembre à 10 heures au Palais du peuple, un bilan exhaustif de quatre ans de gestion du pays, depuis son élection en 2006. Mais surtout, de tracer les perspectives, pour 2011. Il fixera ainsi la classe politique et l’opinion sur la tenue des élections de 2011 et le pourquoi des ratés de l’année 2010 décrétée année du social. Il ne manquera pas de parler des acquis économiques et financiers avec l’effacement d’une bonne partie de la dette extérieure de la RDC, de la poursuite des travaux de reconstruction des infrastructures routières, hospitalières et scolaires.

Etienne Tshisekedi wa Mulumba, lui, va revenir au pays aux environs de 13h, par l’aéroport international de N’djili. Le président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, regagne le pays après quatre ans d’absence pour des raisons de santé. Il voudra, à cette occasion, jauger de sa popularité auprès des masses de Kinshasa, lui qui a été le premier à annoncer sa candidature au poste de président de la République pour l’élection de 2011. Ainsi, grande mobilisation a été faite pour réserver un accueil chaleureux à l’ancien chef de l’opposition politique. En dépit du poids de son âge (78 ans) et des faiblesses dues à sa longue maladie, Etienne TSHISEKEDI Wa MULUMBA voudrait aussi prendre un bain de foule, lors de son passage le long du Boulevard Lumumba jusqu’à la Permanence de l’UDPS, sur Zinnias, à la 10ème Rue Limete-Résidentiel. Il pourrait, à cette occasion, s’adresser à ses militants à Limete.

Source:digitalcongo.net

12345...9

Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

lifestyle |
Le Blogidien |
le charl'is |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien