• Accueil
  • > NEWS
  • > Fin de la fronde au sein de l’ AMP:Kamitatu,Mbusa,Endundo et Bahati dans l’impasse


Fin de la fronde au sein de l’ AMP:Kamitatu,Mbusa,Endundo et Bahati dans l’impasse

josephkabila.jpg

La ferme de Kingakati est en passe d’entrer dans l’histoire. Elle marquera certainement un nouveau départ pour l’Alliance de la majorité présidentielle, AMP. Samedi a été l’avant-dernière étape de gestion de la fronde au sein de l’AMP dans la mesure où hier dimanche expirait l’ultimatum lancé aux « frondeurs » qui ont décidé d’exprimer leurs ambitions. Joseph Kabila, en sa qualité d’autorité morale de l’AMP, a pris ses responsabilités pour battre le rappel des troupes et ramener la sérénité au sein de la plate-forme. Cela non sans avoir exprimé d’abord toute sa déception, sa frustration devant l’acte posé, et d’un ton ferme, il a décidé d’agir et d’y réserver une réaction adéquate. Finalement, il a réussi à restaurer l’entente. Les frondeurs ont renoncé à leur projet. Tout est rentré dans l’ordre, sous le signe de ni vainqueurs ni vaincus, sans triomphalisme.

Quatre jours durant, le président de la République a abattu un travail de titan. Et le samedi 29 mai, le président de la République, Joseph Kabila Kabange, s’est longuement entretenu avec quelques personnalités de la coalition AMP. Il s’agit particulièrement des personnalités du PPRD, des Forces du renouveau, de l’UDEMO, du PALU, des ministres, députés et sénateurs tous issus de la coalition. Bien entendu, les différents «chefs » n’y étaient pas. Tout simplement parce que la veille, le chef de l’Etat les avait reçus, y compris les initiateurs du courant des « libéraux et patriotes ». L’objectif de la rencontre de samedi à la ferme de Kingakati, ferme privée du président de la République, consistait à faire la restitution des rencontres des 26, 27 et 28 mai initiées par le chef de l’Etat autour des rumeurs, de ces choses qui se disent sur l’AMP qui serait au bord de l’implosion et de l’accord du chef de l’Etat à certaines initiatives.

Bien plus, le président de la République s’est attardé sur les menaces des « frondeurs », à la base de la création du « Centre libéral et patriotique », CLP, qui a pour vocation d’être une « majorité » dans la Majorité, sans le PPRD et le PALU. Et dans leurs menaces, « les frondeurs » exigeaient la recomposition de la coalition avec le départ du Premier ministre. Ou encore la redistribution «équitable » des cartes alors que jusqu’ici l’on fait la part belle au PALU.

Mais là où les « frondeurs » ont franchi le Rubicon, c’est lorsqu’ils ont promis, en cas de non satisfaction de leurs revendications, que la RDC serait Madagascar 2. Donc, au bout de compte, il y aurait un soulèvement populaire qui se terminerait par un « Coup d’Etat ». Pour renverser qui et avec l’appui de quels militaires ? Qui est libéral patriote et qui ne l’est pas ?

Le président de la République avait tenu à avoir une réponse claire et précise sur ces dernières interrogations. Malheureusement, les réponses qui lui ont été fournies jusque-là, ne l’ont pas convaincu, a-t-il dit à l’assistance. Ambitions et mensonges

En résumé, le président de la République a déclaré qu’il était à la fois « déçu et frustré ». Déçu dans la mesure où il s’agit là des ambitions doublées de mensonges. Mais pour quel profit ? « Leur initiative est malheureuse », a même souligné le chef de l’Etat qui ne comprend par que ce « complot » soit mis en œuvre à la veille des festivités des 50 ans de l’anniversaire de la RDC qui s’apprête à accéder au point d’achèvement de l’Initiative PPTE.

A interpréter ces propos, c’est comme pour dire qu’il y a une main invisible derrière cette démarche. Constat qui rejoint celui d’autres observateurs selon lequel les « frondeurs » sont des personnalités aux grandes ambitions qui sont tombées facilement dans le premier piège qui leur a été tendu.

Le président de la République a saisi cette opportunité pour faire remarquer qu’il demeure un homme d’Etat, un homme de vérité, respectueux de sa parole et de ses engagements. En signant les accords avec le PALU et l’UDEMO, il sait à quoi s’en tenir. S’il s’agirait de procéder à un changement, il le ferait si nécessité oblige. Mais jamais sous la pression. Aussi, a-t-il reconnu que le gouvernement en place a accompli des actes positifs depuis l’organisation des élections, notamment la fin de l’isolement à telle enseigne que la RDC est redevenue fréquentable, l’amélioration progressive des conditions sécuritaires, l’atteinte au point d’achèvement de l’IPPTE bientôt après le rétablissement du cadre macro-économique, et enfin le retrait progressif de la MONUC. Dans un premier temps, elle change de statut pour le mandat de stabilisation en devenant la MONUSCO. Le débat autour de ce retrait, alors qu’il n’a pas eu lieu en RCA par exemple, devra inciter les Congolais à plus de vigilance.

Le président de la République a saisi cette occasion pour faire un survol de l’état des lieux de la nation. Il s’est attardé sur la délocalisation des FDLR au Katanga et assurer tout le monde de la volonté ferme des dirigeants de résoudre la question de la paix. Il a annoncé le début des travaux, dans le bref délai, de la construction du port en eaux profondes au Bas-Congo, principalement à Banana. Mais le «réveil » inconscient des adeptes de Bundu dia Kongo ne ferait que retarder la concrétisation de ce grand projet. Il a évoqué le retour au calme au Sankuru et qu’à aucun moment on ne tolèrera un «racisme local » ; l’évolution positive de la situation à l’Equateur pendant que Udjani est en prison à Brazzaville, mais son père est vivement recherché. La situation au Nord et au Sud-Kivu a aussi des causes endogènes avec l’implication des originaires qui s’illustrent par des mémos pour des raisons inavouées. Quant aux relations avec l’Angola avec qui la RDC partage plus de 2.500 km de frontières communes, l’option a été levée que le différend du pétrole soit résolu par la voie de négociation.

A propos de la fronde au sein l’AMP, un délai expirant le 31 mai a été accordé aux auteurs de cet acte pour qu’ils se prononcent définitivement. Passé ce délai, une décision définitive sera prise. En attendant, le président de la République a été clair : 1.- Pas de courant au sein de l’AMP 2.- S’il s’agit d’une rébellion, « il faut la mâter » 3.- La porte reste ouverte pour revenir au dialogue et aux meilleurs sentiments.

« Nous avons gagné les élections ensemble, nous cheminons ensemble et nous devons gagner les prochaines élections ensemble », a dit le président de la République. Au nom de tous les délégués, professeur Evariste Boshab, président de l’Assemblée nationale, a remercié le président de la République de cette marque de confiance de manière à prendre l’engagement de gagner ensemble les prochaines élections Quant aux délégués des députés et sénateurs, ils ont abondé dans le même sens, et se sont réjouis de voir le chef de l’Etat prendre de la hauteur et s’emploie à tout mettre en oeuvre pour précéder tous les événements. Les « 4 » lâchent du lest

Alors que le délai expirait hier dimanche, les auteurs du « Centre libéral et patriotique », dans une lettre datée du 29 mai adressée au président de la République, ont renoncé à leur initiative. Ils ont saisi cette opportunité pour souligner qu’il n’a jamais été question dans leur intention de proférer une quelconque menace, surtout pas au président de la République, moins encore aux institutions nationales. De même, il n’a jamais été question d’un chantage de leur part.

Pour prouver qu’ils demeurent au sein de l’AMP, ils n’ont jamais renoncé au pacte qu’ils ont signé.

Cette décision de courage politique est à l’honneur du président de la République qui vient de réussir le rappel des troupes à un moment crucial de la vie de l’AMP et de notre pays. Tel que le dit bien à chaud cet analyste averti de la politique congolaise, « il n’y a ni vainqueur ni vaincu, par conséquent ni triomphalisme. C’est l’AMP et la République qui ont gagné en cohésion, en unité en vue d’affronter l’avenir et relever les défis du développement ».

Pour demeurer dans ce contexte, les « faucons » de l’AMP doivent se dépouiller de l’habit du vieil homme, quitter les sentiers battus du paranoïaque et s’inscrire dans la dynamique de la cohésion. Car la lutte des clans dans le pré-carré du chef de l’Etat entraîne toujours des effets négatifs dans le pays. UDPS, UDI : des cas historiques

L’on peut se permettre de relever que Kingakati a permis à l’AMP de resserrer les rangs et éviter l’implosion ou l’éclatement. Ce feuilleton offre des opportunités de tirer des leçons. Des observateurs relèvent que si la manière utilisée n’a pas été correcte et frise bel et bien la trahison, les observations relevées par les frondeurs sont pertinentes. Il est donc conseillé de creuser ces points.

C’est dire que dans cette réflexion à laquelle le président de la République invite tout un chacun de l’AMP pour qu’après avoir gagné ensemble les élections, que l’on chemine encore ensemble, pour gagner ensemble les prochaines élections, le président Kabila n’a pas besoin des « griots ». Et que la fin de cette fronde au sein de l’AMP n’a connu ni vainqueurs ni vaincus et sans triomphalisme. A bon entendeur, salut!

Source:lepotentiel.com

0 commentaire à “Fin de la fronde au sein de l’ AMP:Kamitatu,Mbusa,Endundo et Bahati dans l’impasse”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

juin 2010
L Ma Me J V S D
« mai   août »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

lifestyle |
Le Blogidien |
le charl'is |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien