• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

Archives pour décembre 2009

Les opérateurs miniers rappelés à l’ordre par Moïse Katumbi; un champs pour chaque entreprise minière.

moise291209.jpg

Alors que la population était dans les préparatifs de la fête de Noël, le 24 décembre 2009, le gouverneur de la province du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, au volant d’une jeep 4×4, a effectué une visite d’inspection de différents champs cultivés par des entreprises minières à l’instar de Mining Company Katanga (Mck) et Bazanu. Les autres compagnies minières qui ne se sont pas encore exécutées ont jusqu’au 15 janvier pour remplir cette obligation légale, au risque de se voir interdites d’exporter. La problématique de l’autosuffisance alimentaire étant au centre de ses préoccupations, le chef de l’exécutif provincial a toujours entrepris de faire la promotion des activités agricoles et même dans les milieux des entreprises minières.

L’on se souviendra que le gouverneur du Katanga avait demandé, il y a quelques mois passés à ces entreprises de labourer chacune un champ d’au moins 500 hectares pour donner à la population de quoi mettre sous la dent. Comme pour prêcher par l’exemple, Moïse Katumbi a visité le champ de maïs du gouvernement provincial au niveau du village Buegobuego. Un champ d’environ 220 hectares, défriché sous la houlette du ministre provincial de l’agriculture. Très satisfait de cette réalisation, le gouverneur de province a effectué une visite surprise sur certaines plantations appartenant des entreprises minières. C’est peut être là une façon pour l’autorité provinciale de vérifier si le mot d’ordre qu’il avait donné en son temps à été respecté. Ainsi, le gouverneur s’est arrêté à Mangombo où l’entreprise Mck a étalé, sur 1200 hectares une riche culture de maïs dont la verdure témoigne de très bon état des plantes qui poussent avec orgueil sur une terre très fertile. Le chef de l’exécutif provincial qui était accompagné de certains de ses ministres ne pouvait cacher sa satisfaction devant une telle réalisation qui dépasse largement ses attentes. Sans doute que si de telles initiatives se multiplient au Katanga, la population ne s’inquiéterait plus sur son repas de base même si la Zambie voisine stoppait d’en approvisionner la province cuprifère. Il faut noter qu’au moins 750 autres hectares de culture de maïs poussent au village Kashobwe, toujours pour le compte de l’entreprise minière Mck.

D’un champ à un autre, Moïse Katumbi s’est ensuite rendu à Likasi, où il a visité celui de l’entreprise Bazanu grand de 700 hectares. Visiblement très satisfait de toutes ces réalisations, et comme pour être juste envers ces entreprises, le gouverneur du Katanga a rappelé les autres  opérateurs miniers qu’ils avaient jusqu’au 15 janvier prochain pour s’exécuter. Car le dernier rappel remonte au mois de septembre dernier avant que ne commence la saison des pluies. Séance tenante, le gouverneur de province a demandé à son ministre chargé de l’agriculture de visiter les champs de tous les miniers. Moïse Katumbi est catégorique : « A partir du 15 janvier, celui qui n’a pas cultivé n’exporte pas, même si il en a l’autorisation. Car les entreprises minières doivent aussi participer à l’amélioration des conditions de vie des populations », a précisé Katumbi.  C’est une obligation légale !

Source: nyota.net

Lubumbashi : pluies diluviennes, 1 mort et d’importants dégâts matériels

moise1241209.jpg 

Un mort, des maisons écroulées et d’autres submergées, tel est constat fait dans plusieurs quartiers de la ville de Lubumbashi ce mardi, à la suite des pluies torrentielles qui ont commencé à tomber à minuit. A plusieurs endroits, les eaux de pluie ont fait déborder les rivières, envahissant ainsi plusieurs maisons, rapporte radiookapi.net .

Un jour après, dans plusieurs quartiers de la ville le spectacle est encore désolant. ça et là , des maisons sont encore inondées. Certains ponts sont toujours sous eau. C’est les cas de ceux qui mènent vers le quartier Kasungami, dans la commune annexe où on dénombre une vingtaine de maisons écroulées.

Au quartier Kabecha, dans la commune de Kampemba, l’autorité municipale indique qu’une femme qui attendait famille est morte. La victime n’a pas pu s’échapper à temps pendant qu’il pleuvait. Jusqu’à présent, d’autres maisons sont toujours inondées, selon des sources sur place.
Les communes les plus touchées sont celles de Katuba, Kenya, Kampemba et annexe. La plupart des maisons inondées sont construites le long des rivières. Conséquence : les sinistrés ont passé nuit à la belle étoile. Au total, près de 90 maisons sont détruites dans ces communes.

Hier mardi, dans les communes Katuba et annexe, tous les ponts ont été submergés, obligeant les nombreux lushois de ces communes à marcher dans l’eau. Pantalons et pagnes retroussés, pieds nus, souliers à la main, ils tentaient de rejoindre la ville. Seuls des grands camions et de jeeps 4 fois 4 osaient braver la furie des eaux sorties du lit des rivières.
Tous les regards des sinistrés sont tournés vers les autorités pour de solutions urgentes. Le gouverneur de province; Moise Katumbi Chapwe, qui est descendu hier mardi même sur terrain pour se rendre compte de l’ampleur des dégâts causés par la pluie.

Source: radiookapi.net

Katanga: reprise des activités minières à la faveur de la montée des cours mondiaux

lubumbashikatangaminescuivre432.jpg

Au Katanga, plus d’une dizaine de grandes entreprises minières qui avaient plié bagages à la suite de la crise financière mondiale, ont repris totalement leurs activités. C’est ce qu’a indiqué samedi le chef de division provincial des Mines au cours d’un point de presse à Lubumbashi. Emmanuel Kyanda explique cette relance par la hausse du prix des métaux sur le marché mondial, rapporte radiookapi.net

Le chef de division des Mines cite en l’occurrence le prix du cuivre qui se vend aujourd’hui à 6900 voire 7000 dollars américains au lieu de 3000 l’année passée. Il s’agit, selon lui, d’un pas positif pour l’avenir de l’économie de sa province. Car, cette reprise permettra aussi de réintégrer de nombreux agents envoyés en chômage par ces firmes. « Au niveau du Katanga, nous avons constaté que toutes les entreprises qui avaient réduit les activités ont repris- et elles ont accentué les activités…On peut parler de Chemaf, de Rwashi Mining, il y a Comsa, Frontiers, qui ont repris aussi. Elles ont constaté que la récession est en train de terminer, le cours de métaux est en train de monter. Les gens ont besoin de produire encore plus. Au niveau international, on est à 6 900 dollars la tonne de cuivre. Ce qui fait que les entreprises reprennent. Les entreprises qui avaient fermé complètement ce sont de petites usines de traitement, ont repris ; celles qui avaient réduit, sont en train de reprendre leurs activités », a expliqué Emmanuel Kyanda.

Source : radiookapi.net

Mondial des Clubs- Fifa: TP Mazembe battu par Pohang Steelers (1 contre 2)

tpmazembe.jpg

Les Champions d’Afrique (TP Mazembe de la RDC) ont été éliminé en quart de finale de la 6e édition du mondial des clubs champions de la Fifa, par les champions d’Asie (Pohang Steelers/ Corée du sud), 1-2, rapporte radiookapi.net.

L’équipe congolaise était la première à marquer par Bedi Mbenza (28’). Sa frappe autant limpide de trente mètres qu’anodine trouvait en effet le petit -filet de Shin Hwa-Yong pour l’ouverture du score (1:0). L’excellent Kitiaba, lui, se chargeait de le préservait jusqu’à la pause des joueurs mais aussi du déluge.
De retour des vestiaires, les Sud-coréens revenaient avec d’évidentes intentions de mieux faire. Dès la 50e minute, Shin Hwa-Yong déposait le ballon sur la tête de Denilson qui concrétisait l’offrande en but (1:1). Tel le score, le match s’équilibrait autant en possession de balle qu’en action, et bien malin qui pouvait deviner le score du match à son issue. Sauf que Denilson allait à nouveau passer par là. Parti dans le dos de la défense à la 78e minute, le Brésilien glissait le ballon entre les jambes du portier congolais.
Les changements opérés (Alain Kaluyitukadioka remplacé par Mvete Luyeye, 82’/ Ekanga Amia par Kanda Mukok, 83’/ Lusadisu Basisila par Kasongo Ngandu, 60’) par le franco-italien de Mazembe restaient stériles.
Jusqu’au coup du sifflet final de l’arbitre néo-zélandais, Peter O Leary, le marquoir du stade Mohammed Bin Zayed d’Abou Dabi indiquait 2-1 pour les sud –coréens.
Ainsi, les champions asiatiques joueront la demie finale contre les argentins d’Estudiantes La Plata, le mercredi 16 décembre. Les Congolais du TP Mazembe, quant à eux, disputeront la 5e place de ce mondial le même mercredi face au perdant du match Auckland city FC- Atlante FC du samedi, 12 décembre.

Source: radiookapi.net

AMP : Démission de Katumba Mwanke, Koyagialo fixe l’opinion Congolaise

katumbamwanke.gif 

Le député national Augustin Katumba Mwanke n’exerce plus les fonctions de secrétaire exécutif au sein de l’Alliance de la majorité présidentielle (AMP). Son adjoint dans ces fonctions, M. Koyagialo Ngbase te Gerengbo, a, dans une interview exclusive accordée jeudi soir à radiookapi.net, confirmé l’information. Il fixe, en outre, l’opinion sur des conditions qui entourent cette démission ainsi que sur le climat actuel au sein de l’AMP, famille politique du chef de l’Etat, Joseph Kabila. 

Radio Okapi : M. Koyagyalo, nous avons appris que M. Katumba Mwanke n’est plus secrétaire exécutif de l’AMP et que vous-même l’avez remplacé à ce poste. Confirmez-vous cette information ?

Koyagialo : Je confirme la première partie de l’information mais pas la seconde. En fait, l’information a peut-être été donnée il y a quelques jours seulement, mais les faits datent d’au moins sept mois. Il y a sept mois que l’honorable Katumba Mwanke a remis sa démission. Nous n’avons pas donné l’information pour des raisons que nous seuls connaissons. Il y a une semaine qu’il a confirmé et il a remis le tablier pour faire autre chose au sein de famille politique.

Et justement, de quelle autre chose il s’agit, peut-on le savoir à ce jour ?

Koyagialo : Non, à ce jour, je ne suis pas en mesure de vous le dire, mais il reste dans la famille politique. Ce n’est pas comme d’aucuns l’ont dit, qu’il a quitté la famille politique. Non, il est dans la famille politique. Il est appelé à faire autre chose au sein de la famille politique. Il est appelé à faire autre chose au sein de la famille politique et je ne le remplace pas.

Peut-on s’attendre à ce qu’il soit le prochain premier ministre par exemple ?

Koyagialo : Ça, je ne peux vraiment rien vous dire parce que ça n’a rien à avoir avec toutes les spéculations qui tournent autour du remaniement. Il a remis sa démission, je vous ai dit, il y a de cela au moins sept mois et c’est la confirmation qui date d’il y a quelques jours.

Eh bien, s’il y a spéculation justement c’est parce que l’information filtre très peu. Ne serait-ce pas parce que l’on le propose au poste de secrétaire général du PPRD ?

Koyagialo : Non, je ne peux vraiment pas vous le dire parce que je ne connais pas comment le PPRD (parti présidentiel) est organisé. Il a remis sa démission au moment où le président Boshab était encore aux affaires. Et je crois que ça n’a rien n’à avoir avec cela.

Alors que nous dites-vous ce soir ?

Koyagialo : Tout ce que je peux vous dire c’est de patienter et d’attendre. Lorsque les événements évolueront dans le sens que…peut-être vous souhaitez, eh bien vous serez informé.

Nous avons même appris qu’il a quitté sous très haute tension au cours d’une réunion de l’AMP tenue il y a plus d’un mois.

Koyagialo : Non, non, non, sans aucune…ce sont des rumeurs, je vous le dis. C’est vraiment pour des raisons de convenance personnelle qu’il a préféré remettre sa démission pour faire autre chose au sein de la famille politique.

N’aurait-ce pas trait à ce que beaucoup d’autres membres de l’AMP ont dit il y a quelque temps notamment Olivier Kamitatu, sur la restructuration de l’AMP ? Apparemment, il y a des remous déjà dans la famille politique du chef de l’Etat.

Koyagialo : Le président de l’ARC, le ministre Olivier Kamitatu, n’a pas innové quand il parle de la restructuration de l’AMP. Puisque la restructuration de l’AMP est à l’ordre du jour depuis au moins une année. Et le président Kamitatu a peut-être tout simplement rappelé. La restructuration devra porter bien sûr sur d’abord la mise en place de toutes les structures qui étaient prévues et qui ne sont pas opérationnelles et puis ensuite, puisque nous sommes aujourd’hui, une plate forme de gestion du pouvoir, mais nous ne devons pas en rester là ! Nous devons voir une ouverture vers la gestion des échéances électorales qui pointent à l’horizon et dont les plus immédiates sont les élections municipales et locales. Donc, nous ne pouvons pas partir d’une structure destinée à gérer le pouvoir pour assurer la gestion des élections. Nous devons envisager une structure qui, à la fois gère le pouvoir et prévoit l’organisation des élections municipales et locales et à l’échéance 2011, les présidentielles, les législatives…

Qui remplace Augustin Katumba Mwanke à l’AMP ?

Koyagialo : C’est dans la discrétion de l’autorité morale de l’AMP et c’est lui qui décide. Ce n’est pas un poste électoral. Et ce n’est pas encore fait. Donc, l’honorable Katumba Mwake n’est pas encore remplacé.

Source: Radiookapi.Net


Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

décembre 2009
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

lifestyle |
Le Blogidien |
ewondo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien