• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archives pour novembre 2009

RDC-SNEL : la nouvelle facturation provoque un mécontentement général au Katanga et à Matadi.

snel.jpg

Le climat est tendu entre la Snel (Société nationale d’électricité) et ses abonnés de grandes villes du Katanga. Pomme de discorde : la facturation du mois d’octobre dernier. A Matadi (Bas Congo) pendant ce temps, le maire de la ville a suspendu, jusqu’à nouvel ordre, la distribution des factures du même mois aux abonnés de la même entreprise, rapporte radiookapi.net .

Au Katanga, le ton a été donné en début de semaine, à Kolwezi, avec d’anciens agents de la Gécamines aujourd’hui retraités. Ces derniers ont constaté que leurs factures de consommation du courant électrique est passé du simple au quadruple, voir plus, soit soit de 10 000 à 45 000 francs congolais pour le mois d’octobre. Leurs protestations auprès des responsables locaux de la SNEL n’ont rien changé. La nouvelle tarification venait de l’Etat propriétaire de l’entreprise, leur a-t-on expliqué. L’onde de choc s’étant amplifié avec d’autres catégories sociales, le maire adjoint de Kolwezi a tenté une médiation entre la SNEL et ses abonnés. Sans résultat. En fin semaine, c’était au tour de Lubumbashi. La contestation de la nouvelle facturation de la SNEL a gagné les habitants du chef-lieu de la province. Principalement dans les quartiers industriels, tels que Kampemba et Rwashi. Partout, la population fulmine de colère et jure de ne pas honorer les factures du mois d’octobre, faute de moyens. Comme si cela ne suffisait pas, pas plus tard que samedi, la Regideso a emboîté le pas à sa consoeur, la SNEL, en émettant des factures sensiblement revues à la hausse. Ce qui a fait monter d’un cran encore la tension dans la ville.

Par ailleurs, à Matadi (Bas Congo), dans l’ouest du pays, le maire de la ville a interdit jusqu’à nouvel ordre la distribution par la SNEL des factures du mois d’octobre. Le maire de Matadi a pris cette décision jeudi dernier à l’issue d’une réunion de concertation qu’il a eue avec les responsables provinciaux de cette entreprise et les représentants de consommateurs de la place. Comme au Katanga, la nouvelle tarification de la SNEL a suscité un mécontentement général au sein de la population de la ville portuaire.

Source: radiookapi.net

Katanga : résultats de la révision des contrats miniers,les députés provinciaux réagissent

gecamines1.jpg

L’Etat congolais pouvait gagner plus, en lieu et place des 315 millions de dollars annoncés par le ministre congolais des Mines. C’est la réaction de certains députés de la province du Katanga. Le député provincial Kapend a Kapend a précisé , quant à lui, que les négociateurs de cette révision des contrats miniers ont privilégié des intérêts des particuliers plutôt que ceux de la nation, rapporte radiookapi.net.

En réaction aux résultats obtenus à la fin de la résiliation des contrats miniers, l’honorable Kapend a Kapend , député provincial élu de Kolwezi, au Katanga, estime que l’assiette dans laquelle les négociations ont été faites n’avait pour finalité que de doubler ou de tripler les chiffres et aussi de résilier certains contrats. Ce qui constitue un manque à gagner au pays. Car, c’est sont des particuliers qui s’enrichissent au détriment de la nation, ajoute-t–il.
Pour rappel, le processus de révision des contrats miniers engagé par le gouvernement congolais depuis plus de deux ans est arrivé à son terme. C’est ce qu’a annoncé samedi dernier le ministre des mines Martin Kabwelulu. Le gouvernement de la RDC, à travers son ministre en charge des Mines a renégocié tous ces contrats et a gagné près de 315 millions de dollars américains. Au total, 57 contrats et conventions étaient concernés. Résultat : aucun contrat n’a été jugé viable. Ainsi, 37 contrats ont été renégociés et 20 autres résiliés.
Il faut aussi rappeler que ce processus de rénegociation et de résiliation des contrats miniers n’a pas permis au gouvernement congolais d’évaluer les pertes subies par l’Etat congolais. La plupart de ces contrats étaient jugés léonins par les observateurs.

Par ailleurs, les élus du Katanga sont préoccupés par les effets négatifs de l’exploitation minière sur l’environnement dans la province. Selon eux, beaucoup d’écosystèmes sont détruits surtout autour des villes de Lubumbashi, Likasi et Kolwezi du fait de l’exploitation minière. Ces élus pensent que l’Etat congolais devrait prendre des mesures adéquates et préventives pour protéger l’environnement au lieu de se contenter de ne voir que les retombées financières et la création d’emplois qu’apporte cette activité.

Source: radiookapi.net

RDC-Equateur : Jean Claude Baende élu Gouverneur.

jcbaende.jpg

La Commission électorale indépendante, CEI, vient de publier les résultats provisoires de l’élection, ce vendredi 13 novembre, du gouverneur de l’Equateur. Selon le procès-verbal lu par le coordonnateur de la CEI/Equateur, le candidat Jean-Claude Baende vient de l’emporter avec 60 voix, sur 108 votants, rapporte radiookapi.net.

Le candidat Baende est suivi de Jean-Lucien Busa qui obtient 28 voix et de Gabriel Bolenge, 3e avec 20 voix. Par contre, le candidat Michel Bongongo n’a obtenu aucune voix.
Par ailleurs, François Mokako, colistier de Jean-Claude Baende, est au poste de vice-gouverneur. Les candidats ont trois jours pour introduire leurs recours en contestation des résultats. Mais les résultats définitifs ne seront connus que le 24 novembre prochain.
Après son élection, Jean Claude Baende a adressé le message suivant : «Nous sollicitons sincèrement le pardon des filles et fils de l’Equateur, qui se sont sentis blessés par nos pensées, actes et paroles. Nous saisissons cette même occasion, pour pardonner solennellement tous ceux qui, inconsciemment, ont manifesté d’une manière ou d’une autre de l’aversion à notre égard. Nous promettons de respecter les droits des uns et des autres, d’assurer la représentation équilibrée des districts, de différentes tendances politiques et du Genre lors de la formation de notre gouvernement provincial. Unissons-nous la main dans la main dans la réconciliation et la paix afin de faire de notre chère province un délice où il fait beau vivre
Pour rappel, l’élection d’un nouveau gouverneur de la province de l’Equateur fait suite au vide laissé par l’ancien gouverneur José Makila, déchu par l’arrêt de la Cour suprême de justice en septembre dernier. Mais auparavant , l’assemblée provinciale de l’Equateur avait désavoué, dans sa majorité, M. Makila en janvier, à la suite d’une motion de défiance. Pendant les 9 mois, Jean Claude Baende, alors vice-gouverneur, a assumé l’intérim du gouverneur de province.

Source: radiookapi.net

Le Tout Puissant Mazembe;Champion d’ Afrique LDC pour la troisième fois

tpmazcoupe.jpg

Champions d’Afrique en 1967 et 1968, le Tout Puissant Mazembe de Lubumbabshi aura donc attendu 41 ans avant de retrouver la couronne de meilleur club du continent africain. Entre temps, il y aura eu deux autres finales (1969, 1970) et un titre dans la Coupe des vainqueurs de Coupe (1980). Quatre décennies d’une longue attente, d’une descente aux enfers et d’une résurrection qui coïncide à quelques mois près avec la conquête du premier Championnat d’Afrique des Nations.Maîtres Corbeaux sur leur arbre perchés ont tenté, tenté, re-tenté et re-re- tenté avant de trouver l’ouverture après 73minutes de jeu. Un but inscrit contre son camp par le défenseur Emmanuel Omodiagbe. A ce moment de la partie, Mazembe avait déjà obtenu 18 corners. La défense d’Heartland, avec le capitaine Victor Ezuruike, Ikechukwu Ibenegbu, Orji Kalu et Aziz Ansah, avait effectué jusque là un travail remarquable, annulant toutes les tentatives de Trésor Mputu et de ses camarades, pas toujours non plus très inspirés dans leurs prises de risque. La meilleure occasion au cours des quarante-cinq premières minutes fut pour Alain Kaluyitukadioko mais le gardien Augustin Brown effectua une jolie parade.

La seconde période fut nettement à l’ avantage des locaux qui ne cesserent de pousser leurs rivaux dans leur défense, multipliant les corners mais sans réussite jusqu’à la 73e minute lorsque sur une montée du latéral gauche Joël Somwe, Omodiagbe glissa le ballon hors de portée d’Ikechukwu Ezenwa qui avait remplacé peu auparavant Brown blessé.. Le but de la délivrance qui souleva l’enthousiasme du stade rénové de la Kenya et celui du Président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila qui commençait à croire au second sacre congolais de l’année 2009 après celui d’Abidjan. L’entraîneur Diego Garzitto profita de cet avantage pour faire entrer Lusadisu Basisila et Mvete Luyeye en lieu et place de Given Singuluma et d’Alain Kaluyitukadioko, tandis que l’arbitre algérien Mohamed Benouza sortait un carton rouge pour le vétéran Emeka Nwanna, victime d’un vilain geste sur un Congolais. Et, en dépit des cinq minutes de temps additionnel, le score resta figé à 1-0, synonyme de victoire pour le TP Mazembe, au bénéfice du but marqué à l’extérieur.

2009 restera comme l’année du TP Mazembe avec ce troisième titre continental quarante et un ans après le deuxième et avec la participation massive de ses internationaux victorieux du Championnat d’Afrique des Nations. Un triomphe complété par un chèque d’1,5 million de dollars, prix de son succès dans la Ligue des champions/Orange et une participation, le mois prochain, au championnat du monde des clubs à Abou Dhabi.
Un succès qui semblait satisfaire la tribune officielle du stade de la Kenya à Lubumbashi où se côtoyaient notamment quatre présidents, le Président de la RD Congo, Joseph Kabila, le Président de la CAF, Issa Hayatou, le Président de Mazembe, Moïse Katumbi et le Président d’Heartland, Ignatius Okeahialam.

Source : fr.cafonline:com

Le TP MAZEMBE en finale, est-ce la  » renaissance  » du football congolais ?

tpmazembe.jpg 

Le destin d’un club, sera celui de tout un peuple, acquis à la cause et en communion avec lui. Le samedi 7 novembre, au coeur de la Journée et de l’Afrique, une équipe congolaise, le Tout-Puissant Mazembe Englebert, tentera, devant les 60 millions des Congolais et des Congolaises, d’arracher à son adversaire nigérian,  » Heartland « , la couronne la plus convoitée et la plus prestigieuse en football en Afrique.

La victoire d’une équipe au parcours exceptionnel depuis sa création, il y a 70 ans, confirmerait sur la scène sportive internationale, après le  » Clan « , la  » renaissance  » du football congolais, tombé en décadence, après les années glorieuses 60 et 70. Un destin commun entre Mazembe et le peuple congolais. C’est un  » pacte  » signé pour la gloire du football congolais. Tout au long de sa vie sportive, en effet, le club de Lubumbashi a prouvé sa vitalité compétitive, la soif des buts et la hargne de vaincre. Ce qui lui a valu deux victoires en finale, en 1967 et 1968, en Coupe d’Afrique des clubs champions, et une autre, en 1980, en Coupe des vainqueurs de coupe.

Du temps de sa gloire, dans les années 60, avec une pléiade de vedettes, le TP Mazembe, surnommé  » Terreur d’Afrique « , était intraitable sur les stades du continent devant ses adversaires. Ses joueurs au talent impressionnant, comme Kazadi, Katumba, Mukombo, Buanga, Léonard Saidi, Mulenda, Kalala, Tshinabu  » Brinch « , pour ne citer que ceux-là, constituaient la grandeur du football congolais marqué par deux victoires en finale de la Coupe d’Afrique des nations et admiré partout en Afrique. Le roi du Maroc, Hassan II, assistant à Rabat à la rencontre Far – Mazembe et impressionné par le talent d’un joueur, n’avait pas hésité un seul instant, à décorer Tshinabu  » Brich « , à l’issue du match.

Cette période glorieuse du football congolais, incarnée par Mazembe et l’équipe nationale  » Les Léopards « , a malheureusement disparu pour laisser la place à celle d’aventurisme avec comme conséquence, la  » chute du roi « . Le désert traversé plusieurs années durant par le football congolais est consécutif à la mauvaise gestion du sport et plus particulièrement du football congolais. Si le club qui défend aujourd’hui en finale de la 13ème Ligue des champions de la Confédération africaine du football (CAF), l’honneur du pays, a dû être ce qu’il est dans son parcours très élogieux, c’est précisément en raison de l’organisation rationnelle dont il a bénéficié de la part de tous les dirigeants qui se sont succédés à sa tête.

Aujourd’hui encore, plus que hier, Mazembe bénéficie d’une gestion technique, administrative et financière acceptable et soutenue par une bonne gouvernance de son président actuel, Moïse Katumbi Chapwe. Une des rares équipes au pays à avoir un telle gestion, Mazembe est doté actuellement de toutes les structures nécessaires à l’épanouissement de ses talents. Ce qui n’est pas le cas au niveau de l’équipe nationale qui se constitue dans la précipitation souvent à la veille d’une compétition, sans moyens logistiques, techniques et financiers conséquents. Ce qui fait que, par manque d’organisation, la RDC est incapable de présenter une équipe digne dans les compétitions de la CAF et de la FIFA, comme cela se fait sous d’autres cieux.

Il est temps pour les dirigeants du football congolais de saisir la balle au bond à travers l’exemple de Mazembe pour tout réorganiser dans ce secteur en vue d’assurer la  » renaissance  » tant souhaitée du football congolais. L’équipe a donné le ton, les Léopards évoluant au pays aussi. Il faut désormais un sursaut d’orgueil pour que demain, la grande nation congolaise redevienne, comme par le passé, la  » grande nation du football « . Il faut se mettre au travail pour rattraper le retard. La  » renaissance  » doit être perçue par tous comme une étape décisive et un idéal pour réussir le redécollage du football congolais.

Source: Infos ACP tirées se mediacongo.net

12

Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

novembre 2009
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

lifestyle |
Le Blogidien |
ewondo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien