• Accueil
  • > Archives pour juillet 2009

Archives pour juillet 2009

Katanga : Gécamines et Katanga Mining créent une nouvelle entreprise minière.

cuivre.jpg

Les carrières de Mashamba et de Dikuluwe, le concentrateur de Kamoto et l’usine hydro métallurgique de Luilu, notamment, seront désormais sous gestion de Katanga Mining. C’est la conclusion d’un accord signé en début de semaine entre cette compagnie privée cotée à Toronto et à Londres et la Gécamines, rapporte radiookapi.net

Par cet accord, les deux, Gécamines et Katanga Mining formeront une entreprise commune qui sera dénommée Kamoto Copper Compagny, KCC en sigle. La nouvelle société créée sera détenue au trois quart par Katanga Mining. Les domaines dont la Gécamines vient de céder le contrôle à KM étaient parmi ses plus grands patrimoines.

En plus de Dikuluwe et Mashamba, l’ancienne Union minière du Katanga transfère également au terme de ce contrat, plus de 4 000 hectares à la nouvelle entreprise, des gisements à forte teneur de cuivre et de cobalt, notamment la mine souterraine de Kamoto et la mine de Kov.

Elle cède aussi son des années 70 et 80 des vaches grasses ; le concentrateur de Kamoto ainsi que l’usine hydro métallurgique de Lwilu et d’autres installations, des patrimoines situés à Kolwezi. Que gagne alors le minier congolais dans ce contrat ? 2,5 % de royalties, 140 millions dollars américains de pas de porte et le 1 quart non diluable de la joint-venture créée.Faut-il parler d’un contrat équilibré quand la Gécamines donne et gisements et installations ? Oui dit-on chez l’actionnaire majoritaire. Katanga Mining apporte finances, expertise et engins, déclare Simon Tumawaku, président du conseil d’administration.Mais équilibré ou pas, le contrat est déjà signé et il ira jusqu’en 2025. Il vise à produire 150 mille tonnes de cuivre par an.

Source : radiookapi.net

Katanga : bientot des nouvelles villes dans le Haut-Katanga

imageslubumbashi.jpg

En rapport avec la création des nouvelles villes, la plénière a accordé la parole à l’honorable Mwenge Mafuta, Président de la commission du district du Haut Katanga.
Dans son rapport on pouvait retenir que le chef lieu du territoire de Kipushi avec 105.000 habitants rempli les critères d’une ville. Il y aurait une mairie avec deux communes qui sont Katapula avec 54.000 habitants et Kipushi avec pres de 50.000 habitants. Le territoire de Sakania compterait 3 communes rurales dont Musoshi-Kasumbalesa, Mokambo et Sakania.Pweto et Kilwa constitueraient les deux communes rurales du territoire de Pweto.
Sur ce, la commission n’a pas réunie toutes les données sur la ville de Lubumbashi et de Likasi ; pendant le débat, les députés ont relevé certaines anomalies contenues dans ce document de travail que le ministere de l’intérieur a mis à leurs dispositions. Cas des nouvelles villes qui auraient une superficie de plus de 10 km2.
L’assemblée a décidé que le ministre concerne vienne présenter sa proposition avant les réactions des députés.
Le second point a été consacré à la question orale avec débat adressé au commissaire du district du Haut-Lomami sur la situation de crise au village Kadia a Bukama, sur le conflit de pouvoirs coutumiers qui a causé 4 blessés graves par lance.
Apres l’intervention du commissaire du district et celle du grand chef coutumier Kasongo Nyembo, la plénière a decid » que les 2 parties fournissent des documents pour appuyer leurs propos.
La prochaine séance est prévue le lundi 03 Août sur la meme matière. Signalons que la séance du jour a été conduite par l’honorable Venance Tshikambi vice-président de l’assemblée provinciale.


Source : nyota.net

Lubumbashi – UNILU : Soutenance de la thèse en Sociologie économique par monsieur Kaimbi Mpyana Delphin.

delphin.jpg

Le lundi 13 Juillet 2009, l’Université de Lubumbashi a vibré au rythme d’une grande cérémonie de soutenance de Thèse de monsieur Kaimbi Mpyana Delphin. La cérémonie a eu lieu dans la grande salle WAZYA de la faculté des sciences sociales, politiques et administratives, le candidat a brillé par une démonstration hors du commun qui lui a value une mention unanime de  » GRANDE DISTINCTION « .

Titre de la thèse :  » Économie des contingences et mobilité statutaire des forces sociales marginales dans le district du Haut-Katanga. _Contribution critique à la théorie de l’accumulation du capital_« .

Portrait de Kaimbi Mpyana

Delphin Kaimbi est né à Pweto, le 28 Mars 1968; fils de Ilunga Mpyana Félix et de Miriam Chanda Kanama. Il a fait ses études primaires et secondaires a Kilwa (Ecole et Institut Lube) a Kilwa, cité située à 130 kilomètres de Pweto. Puis, il a poursuivi ses études supérieures et universitaires à Lubumbashi, à l’Université de Lubumbashi (UNILU en sigle) ; à la faculté de sciences politiques et Administratives : département de Sociologie et Anthropologie.Il est détenteur des plusieurs diplômes dont : un graduat en Anthropologie, une licence en sociologie, un graduat en Mathématiques de Gestion (Institut Supérieur de Statistique), Master en Sociologie.

Il a cependant occupé différents postes ,nous citerons quelques-uns; Chef de Service de l’Hôtellerie et Restauration à la Division Provinciale du Tourisme, Assistant et Chef des Travaux à l’Unilu, Expert dans différents Organismes Internationaux (B.I.T, F.A.O, UNICEF, BANQUE MONDIALE) et Sociétés Minières et Ministères dont nous citons : Anvil Mining, Gécamines, Comisa, Ministère provincial de l’Environnement, tourisme et Sport.

Il a occupé le poste de Conseiller en matière de l’éducation et jeunesse au Ministère Provincial de l’Éducation, Jeunesse, Culture et Arts du Katanga. Puis il est actuellement conseiller en matière de l’environnement au ministère provincial de l’Environnement , Tourisme, Sport, Culture et Arts.

Depuis le lundi 13 Juillet 2009, il est Docteur en sociologie; option Sociologie Économique avec la mention :  » GRANDE DISTINCTION « .

Source : joelkalumba.blogspot.com

Football : Excellente entrée du TP Mazembe face à Heartland FC (2-0) en quart de final de Champion’s League.

tpmazembe.jpg

Les corbeaux du Tout puissant Mazembe ont effectué une excellente entrée en quarts de finale de la ligue des champions d’Afrique hier dimanche 19 juillet en battant Heartland FC du Nigeria par 2-0. Les deux buts ont été marqués en deuxième période respectivement par Mputu Mabi et Kaluyituka Dioko.
Le match dominé de bout en bout par Mazembe devait enregistrer un plus grand score n’eut été les maladresses et la précipitation des attaquants en première période. Car, à la suite d’un premier but raté par le feu follet zambien Given Singuluma, trois autres bonnes occasions de but ont été loupées.
Au retour des citrons, les poulains de l’entraîneur Diego Garzitto seront plus posés et le marquoir bientôt actionné par le capitaine Mputu(48e) puis l’un des buteurs maison, Kaluyutika (78e) qui venait de rentrer à peine sur le terrain.
Malheureusement, les Nigérians ne changeront pas grande chose à leur jeu où les bons lancements du milieu ne trouveront pas de finisseur en pointe. La ligne défensive de Mazembe était trop solide pour les attaquants rouge et blanc de Heartland. Le gardien Robert Kidiaba de Mazembe passera ainsi un après-midi paisible.
Mais, que personne ne s’y trompe. Avec un changement de tactique, Heartland Fc peut faire mal au match retour.
Pour le moment, les corbeaux doivent serrer les dents pour le match du 1er août contre Etoile sportive du Sahel. Cette formation battue en déplacement au Zimbabwe par Monomotapa Fc sur le score de 2-1 tentera certainement de se venger et aussi de sauver son honneur à domicile. Les buts de Monomotapa sont l’œuvre de Daniel Kamungenga (2e) et Darryl Nyanadro (56e) tandis que l’unique œuvre tunisienne est signée Ahmed Akaichi (50e).
Dans le groupe A, le duel soudano-soudanais entre El Merreikh et Al Hilal à Omdurman s’est soldé par un nul blanc de zéro but partout. Tandis que la rencontre entre Zesco Utd de la Zambie et Kano Pillars du Nigeria s’est soldé par un nul d’un but partout. Kawandi avait marqué le premier pour Kano avant que Chukwu ne vienne remettre la pendule à l’heure à la 77e minute de la partie.
 

Source : nyota.net

RDC : l’Ong Parec récupère 12.090 armes à Kinshasa et les remet au gouvernement.

pasteurngoymulunda.jpg

Le boulevard Triomphal a été pris d’assaut, samedi dernier, par de milliers de personnes venues du quatre coins de la capitale, pour prendre part à la cérémonie solennelle de remise au gouvernement par l’Ong des droits congolais Programme œcuménique de paix, transformation des conflits et réconciliation (Parec), des armes que détenaient illégalement certains kinois.
Le Président de la République Joseph Kabila Kabange s’est fait représenter à cette grandiose cérémonie par le ministre de l’Intérieur, décentralisation et sécurité Cèlestin Mbuyu.
Plusieurs autres personnalités tant politiques, religieuses que militaires, ont rehaussé également de leur présence à cette rencontre.

Dans la foulée, on a pu noter la présence des membres du gouvernement, des assemblées nationale et provinciales, des officiers supérieurs aussi bien de Forces armées congolaises que de la Police nationale, des ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques, les chefs des confessions religieuses et autres.

Il faut dire ici que ces engins de mort, récoltées dans la capitale par l’Ong précitée, l’ont été dans le cadre de l’opération salvatrice dénommée « arme contre 100 dollars » menée dans les quatre districts de la ville-province de Kinshasa, à l’initiative du Parec.Dans son discours de circonstance, le président du Parec, le Pasteur Ngoy Mulunda Nyanga, a d’abord remercié le Très Haut pour la protection et le soutien dont il a toujours fait montre non seulement pour la République démocratique du Congo mais aussi pour son Ong Parec, depuis le 29 juin 2001, date de sa création.

Ses remerciements étaient aussi adressés au Président de la République Joseph Kabila Kabange, pour la confiance et l’appui tant financier que moral qu’il n’arrête de manifester au Parec, sans quoi cette Ong n’aurait pas atteint ces objectifs si appréciés.L’initiateur de l’opération « arme contre 100 dollars » n’a pas perdu de vue de saluer, par ailleurs, les soutiens apportés à sa démarche par le Premier ministre Adolphe Muzito et André Kimbuta, le gouverneur de la ville de Kinshasa. Le premier cité, a eu le courage politique de reconnaître le Parec devant l’Assemblée nationale, comme étant une structure capable de l’accompagner dans sa noble mission de pacification du pays.

D’après l’homme de Dieu Mulunda, contrairement au gouvernement Muzito, les gouvernements précédents, quoique appréciaient à sa juste valeur cette opération, ne la manifestaient pas publiquement et hésitaient de lui donner les moyens de sa politique. Cette position ambiguë des gouvernements passés, a souligné l’orateur, a causé la confusion dans quelques milieux diplomatiques, poussant ainsi ces derniers de ne pas venir en aide auParec. RDC : l’Ong Parec récupère 12.090 armes à Kinshasa et les remet au gouvernement. dans NEWS armes

C’est ce qui a fait voir à ce pasteur la nette démarcation entre un gouvernement issu des élections libres, transparentes et démocratiques avec celui sorti du partage équitable et équilibré dans les salles de conférence.Le gouverneur de Kinshasa est quant à lui congratulé pour avoir accepté, en dépit de multiples interrogations et tractations de la part de certains milieux politiques, d’autoriser le déroulement de l’opération « arme contre 100 dollars » dans sa circonscription, a laissé entendre Mulunda. Et d’ajouter : « sans le travail effectué à Kinshasa, le résultat du Nord -Katanga n’aurait pas dû être reconnu et valoriser. C’est grâce au gouverneur Kimbuta que le Parec vient de porter sa vraie robe d’instrument congolais de pacification. Vous avez élevé le Parec au niveau national et vous venez de convaincre toute la communauté nationale de nos capacités et de notre savoir-faire.»

Selon le pasteur Daniel Ngoy Mulunda, entre 2005 et 2006, le Parec a récupéré au Nord- Katanga, 9.565 armes à feu et que les 316 autres ont été ramassées en 2006, pendant une semaine, à Bukavu. S’il faut ajouter à cela le nombre des armes reçues dans la capitale, le Parec aura retiré de la population congolaise, 21.961 armes.

Sans nul doute, cette moisson abondante est une démonstration palpable de l’engagement du Président de la République, Joseph Kabila, à l’avènement de la paix réelle au Congo/Kinshasa.Pour le président du Parec, c’est parce que le Chef de l’Etat est resté constant que son Ong arrive aux résultats si extraordinaires.Le gouverneur Kimbuta a, pour sa part, remercié le Président de la République qui vient de confirmer, à travers le résultat de l’Ong Parec, qu’il est bel et bien l’artisan de la paix.

Le numéro 1 de Kinshasa a profité de l’occasion pour inviter ceux des Kinois qui continuent encore à garder illégalement les armes à feu et tant d’autres effets militaires ou policiers, de les déposer, sans peur de se faire arrêter, à l’Ong Parec.Quant au vice-ministre de la Défense, Oscar Masamba Matemo, il a souligné le fait que cette opération est une première en République démocratique du Congo.Prenant la parole au nom du chef de l‘Etat, le ministre de l’Intérieur, Célestin Mbuyu a remercié le Parec pour le résultat obtenu.12.090 armes de guerre, a-t-il dit, se trouve être le fruit du dur labeur de l’Ong Parec.

« Le président Kabila ainsi que le gouvernement de la République se battent bec et ongles pour que la paix et la sécurité règnent sur l’ensemble du territoire national. Le Parec n’est pas à sa première opération de pacification. Si le chef de l’Etat et le gouvernement ont fait confiance à cette organisation et lui ont donné mandat de le faire dans la capitale, c’est tout d’abord à cause du succès et de la réussite de la pacification du Nord- Katanga. », a conclu ce représentant du chef de l’Etat à la cérémonie.

Sauf changement de programme, c’est la Province Orientale, mieux, la ville de Kisangani qui accueille le Parec, le 20 août 2009, pour La même opération.Rappelons que dans le lot des armés récupérées figurent : des armes explosives, des munitions, des armes légères et autres effets militaires du genre tenue, masques, casques, matraques, etc. A la fin de la cérémonie, toutes ces armes que détenaient illicitement certains compatriotes de la capitale, ont été remises au ministre de l’Intérieur, moyennant la signature du procès verbal de remise et reprise.L’un des temps forts de la cérémonie a été le défilé des membres de cette Ong devant la tribune où quelques officiels étaient installés.

Source: digitalcongo.net

123

Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

juillet 2009
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

lifestyle |
Le Blogidien |
ewondo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien