• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 juin 2009

Archives pour 19 juin, 2009

Le football congolais renaît : Moise Katumbi comme artisan.

moise.png

Le rêve des Congolais est « la renaissance du football « ; qui est en train de prendre corps. Après plusieurs années de passage dans le désert, la RDC sportive est en train de renaître et de reprendre sa place d’antan avec beaucoup de force et de vitesse sur l’échiquier continental et international. Deux grandes personnalités congolaises, Moïse Katumbi et Amisi Tango Fort, s’y impliquent jusqu’au cou et ne jurent que par ce défi et, par conséquent, ne lésinent pas sur les moyens pour y parvenir. Volonté, ressources matérielles et financières, abnégation, organisation, vision lointaine, amour du football…, voilà notamment les armes de ces deux mécènes du football congolais.
Cloîtré dans son coin natal du Katanga, loin du brouhaha urbain et malsain Kinois, Moïse Katumbi ne jure que par le développement du sport congolais, spécialement du football. Partagé entre les charges politiques et sa passion footballistique, Moïse Katumbi donne à ses deux charges d’évoluer positivement, à la satisfaction et des gouvernés et des sportifs, les deux se confondant joyeusement.
Le sportif Moïse Katumbi nous donne une grande leçon pour réussir dans ce que l’on est appelé à entreprendre dans la vie. En plus de moyens financiers qu’il faut pour réussir dans une entreprise, la volonté, la passion, l’abnégation, l’organisation, la vision reste des atouts majeurs si l’on tient à réussir à tout prix.
Sans beaucoup de bruits tapageurs comme le feraient bien de politiciens kinois, Moïse Katumbi Chapwe reste un homme qui est pétri d’une volonté inébranlable de réussir, renforcée par une passion de la chose faite et une organisation impeccable. Le tout couronné par une vision lointaine d’un bon manager qui sait ce qu’il fait et qui fait bien ce qu’il sait.
Sa vision, c’est de faire du Tout-Puissant Mazembe, son équipe chérie, une grande école de football, aussi bien sur le plan national qu’africain, voir international. Pour cela, il n’hésite pas à lui donner les moyens tant financiers que matériels. Ses joueurs, il les traite gracieusement en les mettant à l’abri de tout besoin financier et matériel de nature de les pousser à prendre la poudre d’escampette. Pour leur permettre de devenir des stars, il n’hésite pas à mettre la main à la poche pour leur offrir des services d’un entraîneur de leur niveau.
Introduire insidieusement le professionnalisme, tel une dose de médicament, dans le football congolais, Moïse Katumbi s’y met sans voir sa bourse. Voilà pourquoi il s’offre sans compter les services de plusieurs joueurs étrangers, particulièrement africains.
En plus, il met ses joueurs dans des conditions telles qu’ils n’auront pas à s’en plaindre. Voilà le stade Kibasa Maliba, un stade de l’intérieur qui n’a rien à voir avec le stade Tata Raphaël en plein Kinshasa qui n’a de stade que le nom.
Grâce au niveau atteint par Le Tout-Puissant Mazembe, la RDC n’a pas eu beaucoup de peine à arracher le tout premier championnat national de football africain en Côte d’Ivoire, l’ossature de l’équipe nationale congolaise étant constituée majoritairement de joueurs du TP Mazembe.

L’espoir de voir sortir notre football de la lourde léthargie qu’il était plongé depuis une trentaine d’années est maintenant permis. Si le football renaît, ce sont tous les sports congolais qui vont sortir de leur torpeur. Moïse Katumbi et Amisi Tango Fort sont sans conteste parmi ceux qui auront permis à relever ce défi. Si le vent du professionnalisme souffle dans le football congolais, leur contribution y est fort remarquable. Ils auront alors marqué d’un sceau indélébile leur passage sur cette terre congolaise. La postérité sportive leur en saura infiniment gré.



Source : Lobservateur.cd

Rétrocession de 40% des recettes aux provinces : Les gouverneurs et les députés provinciaux prêts à traduire le gouvernement central devant la justice.

katangadedemain.png

Les gouverneurs de province se sont lancés depuis le début de l’année dans une vaste campagne de sensibilisation pour l’application de la politique de la rétrocession de 40% des recettes.
La politique de la rétrocession des 40% de recettes aux provinces refait de nouveau surface sur la scène politique congolaise. En effet, les gouverneurs et députés provinciaux envisagent de lancer de poursuite judiciaire contre le gouvernement central pour non respect des engagements dans la politique de rétrocession des 40 % des recettes allouées aux provinces, conformément à la constitution.

Dès le début de l’année ; les gouverneurs de provinces de la République démocratique du Congo et les députés provinciaux ont rencontré le président de la République ; les présidents du Sénat et de l’assemblée nationale sur la nécessité pour les provinces de bénéficier de cette rétrocession des 40% des recettes ; conformément à la constitution de la Rdc ; en vue de réaliser les cinq chantiers de la République. Les dirigeants provinciaux du Bas-Congo ; du Katanga ; du Kasaï oriental ; de la Province Orientale se sont lancés depuis le début de l’année dans une vaste campagne de sensibilisation pour l’application de la politique de la rétrocession de 40% des recettes.

« Trois ans après les élections présidentielle et législative et l’adoption de la constitution ; force est de constater que le gouvernement central refuse toujours d’appliquer la politique de rétrocession des 40% aux provinces. Alors que la constitution est on ne peut plus claire là-dessus », a dit le président de l’assemblée provinciale du Bas-Congo, François Kimasi Matuiki Basaula. Et d’ajouter : « Je crois qu’il est temps pour les provinces de bénéficier de cette rétrocession pour soutenir l’effort de la reconstruction. Surtout que la population va nous demander des comptes lors des prochaines élections municipales ». Celui-ci a accusé le gouvernement central de chercher à asphyxier les gouvernements provinciaux et à empêcher le développement des provinces, en refusant de procéder à la rétrocession des 40% des recettes. François Kimasi a également rejeté la décision prise par le gouvernement central ; il y a quelques mois, qui attribue les recettes aux provinces sur base de critères lié au poids démographique.

Là c’est une vraie supercherie du gouvernement central. Cela ne se trouve nulle part dans la constitution », a-t-il martelé.


L’impasse


« Il faut rappeler que depuis l’année dernière, un bras de fer oppose les assemblées provinciales au gouvernement central. Les parlementaires provinciaux ont toujours exigé que le gouvernement central respecte le texte constitutionnel en procédant à la rétrocession effective des 40% des recettes à caractère national destiné aux provinces. Les députés provinciaux accusent également le gouvernement central de ne pas respecter la rétrocession de 40% des recettes dans le budget 2008.  » Cela n’a pas été faite malheureusement.

Comment alors réaliser les programmes de reconstruction de nos provinces  » a souligné un député provincial. Des sources concordantes indiquent que les gouverneurs des provinces et les députés provinciaux vont constituer une délégation qui viendra, dans les prochaines semaines à Kinshasa, pour rencontrer le président de la République, le Premier ministre, les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale afin d’examiner cette question de rétrocession de 40 % des recettes nécessaires à la reconstruction économique et sociale des provinces.  » La rencontre entre les dirigeants provinciaux et le chef de l’Etat et le Premier ministre permettra à coup sûr de mettre fin aux différends qui opposent les différents partis et l’application stricte de cette disposition de la Constitution de la RDC « , a déclaré un député de la province du Katanga.

Il faut rappeler qu’au mois d’août 2008, les membres du gouvernement d’Antoine Gizenga et les représentants des Assemblées provinciales se sont concertés à l’Hôtel du gouvernement sur la nécessité d’appliquer la rétrocession des 40 %. L’ancien 1er ministre Antoine Gizenga les a rassuré de sa volonté d’appliquer cette politique de rétrocession des 40 % de recettes allouées aux provinces au début de l’année 2009. Force est de constater malheureusement que rien n’a été fait jusqu’aujourd’hui.

Source : lobservateur.cd

Lubumbashi : Muyambo Park ouvre ses portes au mois de Juillet 2009

muyamboprk.jpg

Un mini parc dénommé Muyambo Park est en gestation à Lubumbashi. C’est un type particulier de parc proposant aux visiteurs diverses variétés des animaux. Citons notamment ; les dromadaires, les giraffes, les zèbres, les oiseaux… et des activités diverses destinées à détendre, amuser, divertir les visiteurs.
Une grande réserve à la fois naturelle et artificielle où le rêve animal et végétal sont à la portée de tous. Conserver et protéger la faune et la flore sont ses préoccupations. Avec ses 53 ha, le parc regorge des espèces rares.

Vous rêvez d’une vraie promenade sur un dromadaire comme au Sahara ?
Avez-vous envie de visiter un parc moderne ?
Alors cessez de rêver …..faites le plein de sensations en visitant Muyambo Park à Lubumbashi au Katanga, avec plus d’une vingtaine d’espèces animale. Ce mini parc sera ouvert au public au mois de Juillet 2009.

Source : solidaritekatangaise.org

Route Kasenga-Pweto-Kisangani : pose de la couche de roulement.

routeskatanga300409.png

 Sous la supervision de l’Agence congolaise des grands travaux, l’entreprise chinoise Crec a commencé à couler la troisième couche de goudron sur la route Kasenga où les travaux de réhabilitation se poursuivent normalement. Ces travaux iront pour l’instant jusqu’au village Malambwe, à 60 km de Lubumbashi. Les travaux de réhabilitation de ce tronçon routier qui au finish reliera la province du Katanga et la Province Orientale en passant par Pweto et Kalemie au Katanga et les provinces  de deux Kivu, s’étendrons sur cinq ans.


Pour l’ingénieur Willy Monda Tonda de l’Agence congolaise des grands travaux, qui supervise cet ouvrage, la population congolaise dans son ensemble doit faire confiance au chef de l’Etat. Car, a-t-il dit, « il faut que la population croit aux actions du chef de l’Etat. Il faut également faire confiance aux autorités provinciales et locales ». Cet ingénieur a fait savoir que cette étape est la dernière étant donné qu’il n’est plus question de poser la couche de protection. Il est question pour le moment de poser la couche de roulement qui va permettre aux véhicules de rouler normalement.

 

Source : Nyota.net

Cuivre : 95 % de hausse depuis Décembre 2008.

cuivre.jpg

5 384 dollars : c’est le cours de la tonne de cuivre sur le London Metal Exchange (LME) en ce début du mois de juin. Depuis son point bas de 2 765 $ la tonne atteint le 24 décembre 2008, l’envolée magistrale du métal orangé est de plus de 95% à ce jour ! . Le cuivre laisse loin derrière tous ses concurrents.
Encore et toujours la Chine; en pleine récession, une telle hausse a de quoi surprendre alors que la demande de cuivre est l’une des plus sensibles à l’évolution du PIB : les industries électriques, électroniques, des transports et de la construction en absorbent plus de 80%.
Ainsi, il semble que le marché table sur une reprise aussi rapide que vigoureuse. Nombre d’indicateurs économiques plaident d’ailleurs en ce sens, notamment aux Etats-Unis et en Chine.
Réel ou fantasmé, le très attendu retour de la croissance n’explique pas tout. L’industrie de l’empire du Milieu non plus : aussi dynamique soit-elle, la consommation cuprifère chinoise ne représentait que 30% de la demande totale en 2008, et se tassait en fin d’année. Pourtant, la Chine est le facteur explicatif principal de la hausse actuelle.
 

Source : edito-matieres-premieres.fr

12

Kashengeneke Mountain

Kashengeneke Mountain

CATÉGORIES

  • Album : PHOTOS GALLERIES
    <b>imageslubumbashiii.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur: JOEL KALUMBA

Joel Kalumba

LA RDC

LA RDC

Sondage

D'après vous, Qui est le Meilleur Candidat aux Présidentielles 2011?

  • VITAL KAMERHE (0%, 0 Votes)
  • JOSEPH KABILA (0%, 0 Votes)
  • OSCAR KASHALA (0%, 0 Votes)
  • ETIENNE TSHISEKEDI (0%, 0 Votes)
  • KENGO WA DONDO (100%, 0 Votes)

Nombre de votants: 0

Chargement ... Chargement ...

SOYEZ LE BIENVENU

Mwaiseni mwa Mpweto Kanyamabumba.Nga mulalanda ululimi lwa Cibemba, tulemyeba ukuti mututumine ifikope ifya lekana lekana mu cende yonse iya Babemba.Twamitotela pa kutwa fwilisha umulandu abakwesu baleishibikwa mwi sonde lyonse.

CALENDRIER

juin 2009
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

lifestyle |
Le Blogidien |
le charl'is |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1 blog environnement
| Demain le Burundi
| de tout et de rien